Le BNUB contre le projet de loi sur la presse




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 12 avril 2013  à 14 : 10 : 14
a

Le Bureau des Nations Unies au Burundi, BNUB, estime que le récent projet de loi sur la presse adopté par le parlement risque de ternir l’image du Burundi au regard de certaines de ces dispositions qui constituent un obstacle à la liberté de la presse.

Au cours d’un point de presse que le BNUB a accordé ce jeudi aux médias après leur avoir remis un don de 500 livres ayant trait à la façon dont les journalistes devraient couvrir les reportages d’ordre judiciaires, Vladimir Monteiro , l’un des responsables du service communication a indiqué qu’au moment où les élections sont prévues en 2015 il s’avère utile que les textes internationaux que le pouvoir de Bujumbura a ratifiés soient observés en matière de droit d’expression.

Selon le BNUB, la presse joue un rôle important dans la promotion des droits de l’homme et de la démocratie, raison pour laquelle les institutions de ce pays ont été sensibilisées pour que ce projet ne soit pas adopté par les autres instances habilitées tel qu’il est.

Il a été l’occasion pour l’Observatoire de la Presse au Burundi, OPB, de relever les imperfections qui constituent une entrave pour le métier de journalisme dans ce projet de loi. Innocent Nsabimana , secrétaire général de cette organisation, a imploré la sagesse des sénateurs à savoir que contraindre le journaliste à révéler ses sources signifie tout simplement dépouiller le travail de journalisme de sa substance.

Il a indiqué que le projet de loi donne des pouvoirs énormes au Conseil National Communication, CNC, dont celui de délivrer la carte de presse aux journalistes. Selon lui, les amendes colossales exigées en cas de délit de presse visent uniquement à la fermeture des médias.

I’OPB trouve illogique le fait d’exiger au journaliste un diplôme de licence au moment où il n’y a pas eu au Burundi une telle école. « Même ceux qui ont fait deux ans d’Université seront touchés par la mesure » s’est-il étonné.

Pour lui, le Burundi devrait adopter un projet de loi respectueux de la promotion du journalisme en général et des droits de l’homme en particulier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2334 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)