La réunification de l’UPD est pour quand ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 16 avril 2013  à 07 : 06 : 16
a

Chauvineau Mugwengezo, président du parti Union pour la Paix et le Développement UPD nouvellement élu à la tête de ce parti s’indigne constater que le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana a interdit la tenue du congrès de ce parti samedi.

Au cours d’une conférence de presse de ce lundi à Bujumbura autour de la problématique de la réunification dans laquelle avaient aussi pris part le comité directeur de ce parti, Chauvineau Mugwngezo a indiqué que le ministre de l’intérieur semble ne pas vouloir mettre en application le contenu de la feuille de route convenue entre les partenaires politiques burundais sous l’égide du Bureau des Nations Unies au Burundi au mois de Mars en vue d’aboutir à des élections libres et transparentes.

Il a indiqué qu’avant que le parti UPD ne pense pas à organiser cette rencontre certains membres du bureau avaient contacté le ministre en question pour requérir les avis de celui-ci à propos de sa tenue. Selon lui, le ministre Edouard Nduwimana leur avait dit que le parti pouvait organiser ce congrès à condition qu’il soit convoqué par le comité directeur du parti. Aujourd’hui, il s’étonne de constater que la tenue ait été refusée par le même ministre alors que le parti avait collecté plus de 90% des membres du comité directeur.

L’heure de la réunification a sonné pour la plupart des partis politiques notamment au FNL, au FROLINA, FRODEBU et ailleurs. Pour le président AI de l’UPD Chauvineau Mugwengezo la réunification de ce parti se cherche encore parce que Zedi Feruzi, le président d’une aile de l’UPD, est de mèche avec le gouvernement. Il a dit toutes les deux parties c’est-à-dire la partie Chauvineau Mugwengezo et Zedi Feruzi avaient décidé de se réunifier pour que le parti soit fort, hélas Zedi Feruzi a refusé se joindre aux décisions qu’une commission de 8 personnes avait mise en place pour dénouer la crise au sein du parti.

« Zedi Feruzi veut s’accrocher à tête du parti juste pour rester au pouvoir de l’UPD pour continuer à bénéficier les miettes du parti au pouvoir » a-t-il souligné.

Au cours d’un point de presse qu’il a accordé à la Radio Isanganiro la semaine dernière sur cette crise autour de la réunification du parti , Zedi Feruzi avait plutôt demandé aux membres du parti UPD qui avaient été radiés du parti de se rendre pour consolider le parti. Chose que visiblement ces personnes n’entendent pas du tout faire selon les termes de Chauvineau Mugwengezo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1516 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 2 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)