Des triplets à l’Hôpital Roi Khaled, la famille appelle à l’assistance




Par: Désiré Nimubona , lundi 15 avril 2013  à 18 : 15 : 48
a

Une femme a mis au monde des triplets à l’Hôpital Universitaire Roi Khaled. Au total trois fillettes dorment actuellement dans un berceau de cet hôpital et ses bébés se portent bien comme nous l’a indiqué leur mère Mme Agnes, une infirmière de l’Hôpital Prince Régent Charles.

« Je suis contente de recevoir ces enfants, c’est un don de Dieu. Elles sont toutes en bonne santé et je suis aussi en forme bien que je me sens encore fatiguée » a déclaré la maman des triplets.

Selon cette femme, son mari n’a pas d’emploi, ce qui signifie que la vie ne sera pas aussi facile avec ces trois enfants.

« J’appelle à toute âme bienveillante de m’apporter un coup de main car les dépenses sont énormes », a demandé cette femme encore sur le lit de l’hôpital dans un chambre jalousement gardée d’ailleurs par certaines femmes de sa famille qui ne veulent pas que cette mère convalescente soit gênée par de nombreux visiteurs.

Elle se trouve dans la chambre 7 du service de maternité de ce même hôpital et sur la porte est inscrit "accès interdit".

Ce weekend avait été un peu spécial pour cet hôpital de l’Université du Burundi. Une autre femme avait aussi donné vie à trois enfants qui se portent bien et a quitté l’hôpital dimanche. Cette heureuse famille habite la commune de Cibitoke, dans la mairie de Bujumbura, à la 6ème avenue.

Son mari est un chauffeur de taxis, et les conditions de vie de ces enfants ne semblent pas être réunies, selon son père qui s’exprimait hier soir sur la télévision nationale.

Au moment où les infirmiers sont en grève depuis ce lundi dans tout le pays contre l’imposition de certains avantages, Agnes, elle aussi infirmière souligne qu’elle a été soignée sans aucun problème.

« Mon cas est spécial. Ils sont venus me soigner ce matin » a-t-elle souligné.

Depuis un certains temps, des familles ayant eu des triplets reçoivent des assistance surtout en vivres, de la part du Ministère de la Solidarité Nationale et du Genre.

Ces deux familles disent attendre l’aide du Gouvernement burundais, comme il l’a d’ailleurs fait pour d’autres familles qui ont « eu la chance d’avoir des triplets » comme nous l’a souligné Mme Agnes.

Ils attendent aussi de la part de ceux qui le veulent des coups de main, au moment où les familles seront obligées d’acheter du lait pour des enfants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2168 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 38 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 8 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 6 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 5 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 4 %)

Kirundo/Des enseignants exilés, la DPE compte recourir aux volontaires,(popularité : 4 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 4 %)

Les enfants inquiets de la situation au Burundi,(popularité : 4 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 3 %)