CNDD FDD : L’heure du recensement des membres a sonné




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 24 avril 2013  à 07 : 37 : 17
a

Le porte parole du parti FRODEBU, Bamvuginyumvira Fréderic indique que l’intolérance politique refait surface au regard du recensement qui se fait à travers certaines provinces du pays.

Au cours d’une interview qu’il accordée à la Radio isanganiro ce mardi sur le recensement des membres du parti au pouvoir qui fait parler de lui depuis près de 4 jours en province de Cibitoke, Bamvuginyumvira Fréderic a déploré cette situation . Il a dit qu’une telle pratique viole la constitution du Burundi.

Selon Bamvuginyumvira Fréderic cet incident arrive au moment un drapeau du parti FRODEBU a été volé dans la commune de Buganda sur la colline de Kaburantwa en province de Cibitoke.

Au nord du pays dans la province de Kirundo en commune de Ntaga, les membres de ce parti de Ndadaye Melchior ont été tabassés selon Bamvuginyumvira Fréderic.

Le phénomène est le même en province de Kayanza où les mêmes membres de ce parti ont aussi été battus par les membres du parti au pouvoir.

La semaine dernière des cas d’intolérance politique ont été signalés notamment dans la province de Bururi où des vendeuses de fruits ont été empêchées de les vendre puisqu’elles avaient osé dénoncer dans les médias un jeune du parti au pouvoir qui avait battu un habitant de la localité.

En province de kirundo trois personnes ont été blessées suite à une dispute pour des divergences de vue d’ordre politique. Les membres du FRODEBU voulaient placer leurs drapeaux sur la colline Kiruhura de la province de Kirundo.

De la part de Bamvuginyumvira Fréderic, cette situation est contre le contenue de la feuille de route pour les élections de 2015 dont les acteurs de la vie politique du pays se sont convenues.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

467 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 19 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 10 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 8 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 8 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 8 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 8 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 5 %)