Projet de loi sur la presse : le CNND-FDD et l’UPRONA dans le collimateur




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 25 avril 2013  à 16 : 51 : 27
a

L’ancien secrétaire général du parti au pouvoir estime que le nouveau projet de loi qualifié de liberticide par plus d’un est l’œuvre d’un réseau de 7 personnalités avec à la tête le chef du conseil des sages. Au cours d’une interview qu’il a accordée à la radio Isanganiro à partir de l’étranger contacté par téléphone ce mercredi , Manassé Nzobonimpa a déploré que ce projet de loi vise à faire reculer la pratique du journalisme au Burundi.

Il a dit que les tares que l’on retrouve dans ce nouveau projet de loi ne sont pas une émanation du parti CNDD-FDD mais plutôt une volonté de ce groupe qui ne veut que museler la presse. Selon lui, la promotion de la presse était dans les ambitions du CNDD-FDD depuis2005. Ce projet de loi va plutôt contribuer à détruire le parti CNDD-FDD si les concernés ne prennent pas garde selon toujours ses termes .

L’autre réaction autour de ce projet de loi sur la presse est celle de l’UPRONA, aile de la réhabilitation. L’ancien président de ce parti Jean Baptiste Manwangari jette plutôt le tord sur l’UPRONA de Kumugumya. Il a indiqué que le premier vice président de la république, le parlementaire Bonaventure Niyoyankana et l’actuel ministre de la communication en ont été les cerveaux.

Il a appelé les militants de ce parti à se joindre aux autres citoyens en apposant leurs signatures sur la pétition à travers laquelle les responsables de la presse et les organisations de la société civile demandent au président de la république de ne pas promulguer ce projet de loi. Malgré ces critiques acerbes, le président du parti Uprona, aile de Kumugumya le Pr Charles Nditije a indiqué à la presse que les membres du parti Uprona aujourd’hui ne jouissent pas d’une influence politique de nature à faire changer la donne à présent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

271 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 2 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)