CNTB : Un outil pour la réhabilitation des victimes de 1972




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 29 avril 2013  à 09 : 51 : 53
a

« Les réalisations de la commission nationale des terres et autres biens sont salutaires pour rétablir les victimes des différentes crises qui ont endeuillées le pays dans leurs droits », C’est le point de vue de certaines personnes de diaspora burundaise en séjour au Burundi pour la célébration du 41ème anniversaire de massacres de 1972 pendant le régime Michel Micombero.

Dans une conférence publique tenue ce dimanche à Bujumbura dans laquelle avaient pris les victimes de cette crise pour la plupart, Aimé Emmanuel responsable de la diaspora burundaise en Espagne a plaidé pour que la CNTB puisse continuer ses activités en prenant aussi à cœur les soucis des acquéreurs de bonne fois.

Il a dit qu’il a contacté toutes les personnes impliquées dans la résolution des conflits fonciers. « Le président de ladite commission est conscient de cette situation selon ce qu’il a dit. J’ai par ailleurs entendu que plus de 6 milles conflits ont été résolus sous la facilitation de cette commission », a-t-il souligné .

Ces personnes sont loin de comprendre pourquoi il y en a encore des personnes qui ne veulent pas céder les maisons qu’elles ont achetées en 1972. « Comment peut on comprendre que quiconque était de bonne fois en achetant la maison appartenant à une personne qualifiée d’umumenja, c’est-à-dire criminel », a souligné l’un d’eux. Le président Jean Baptiste Bagaza leur demandé de remettre leurs biens mais en vain, selon toujours ces termes.

Ils ont plaidé pour la construction d’un seul monument national pour les victimes de toutes les crises qu’a connues le pays. De la part d’Aimé Emmanuel Nibigira, responsable de la diaspora burundaise en Espagne la diaspora burundaise est satisfaite des réponses que le pouvoir de Bujumbura détermine pour la mise en place de la CVR, Commission Vérité et Réconciliation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

493 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 11 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 11 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 10 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 9 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 8 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 8 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 8 %)