Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire




Par: Désiré Nimubona , mardi 22 novembre 2011  à 06 : 27 : 03
a

Le Burundi comme tous les autres pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est doit relever certains défis avant le lancement de l’Union monétaire, souligne Gloriose Kamariza, conseillère du Gouverneur de la Banque Centrale du Burundi qui préside la réunion des experts de la sous région à Bujumbura depuis ce lundi pour trois jours.

« Nous ne sommes pas au même pied d’égalité au niveau de l’économie, » souligne Gloriose Kamariza

Selon elle, la maitrise de l’inflation est une obligation et celle-ci était en moyenne de 10% entre 2005 et 2009, avant de passer à plus de 13% ces derniers jours au Burundi à lui seul, tandis qu’en Ouganda, elle avoisinerait même les 17%.

Une autre préoccupation des banques centrales sera d’étudier la stabilisation du taux de change des différentes monnaies des cinq pays membres de cette communauté.

La présidente de la séance a fait savoir que la réunion va durer trois jours et précède la réunion des directeurs des banques des cinq pays.

Notons que le sommet des Chefs d’Etats des pays de l’EAC sera à son tour précédé par la réunion des gouverneurs des banques des pays membres de l’EAC, qui vont à leur tour décider à quand le début de l’Union Monétaire de l’EAC.

Notons encore que des doutes planent encore sur la date réelle du début de cette union monétaire, qui était initialement prévue en 2012.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

8261 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message