L’intolérance politique refait surface à Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 8 mai 2013  à 15 : 56 : 06
a

La population de la commune de Kabezi en province de Bujumbura a indiqué ce mardi que jeunes du parti au pouvoir CNDD-FDD opèrent des rondes nocturnes à partir de 18 du soir. Ces rondes nocturnes sont signalées sur les collines Mubone, Gakungwe Ramba , Mena , Migera, Cumu et Mipanga de cette commune selon les mêmes sources.

Ces jeunes qui se déplacent machettes et gourdins à la main terrorisent les personnes qui ne sont pas du parti au pouvoir de la part de ces sources en provenance de Bujumbura.

Ces informations sont confirmées par l’administration à la base.

Certains acteurs de la vie du pays qui ont négativement apprécié cette situation demandent aux responsables de ce parti de faire preuve de sagesse pour comprendre que la tolérance politique constitue une valeur pour le pays.

Selon Pierre Claver Mbonimpa , président l’Association pour la Promotion des Droits des l’Homme et des détenus APRODH , la jeunesse affiliée au part au pouvoir qui s’adonne aujourd’hui aux rondes nocturnes devrait se servir des expériences du passé du Burundi pour constater que le recours à la violence ne profite pas du tout aux citoyens .

Il a rappelé que certains jeunes de la capitale Bujumbura qui avaient participé dans la balkanisation de la ville de Bujumbura n’ont rien gagné mis à part qu’ils se sont tués petit à petit à l’aide du chanvre, de l’alcool et autres méfaits. De la part de Pierre Claver Mbonimpa , ces jeunes devraient savoir qu’ils ne gagneront rien en se laissant ainsi exploités.

Chauvineau Mugwengezo, le président du parti Union pour la Paix et le Développement, UPD a indiqué que ces actes ne visent qu’à intimider les membres des partis politiques de l’opposition en vue de barrer les ponts dans la course aux élections de 2015. De la de Chauvineau Mugwengezo les actes sont signalés dans les provinces de Kirundo , Cibitoke et ailleurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

563 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)