Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi




Par: , jeudi 9 mai 2013  à 12 : 57 : 38
a

Les jeunes du parti au pouvoir CNDD FDD et ceux autres en province de Bururi ne se rentrent pas dedans au moment où en dans la province frontalière de Makamba dans la commune de Kayogoro les membres du parti au pouvoir sont loin d’accepter la présence des couleurs du parti Frodebu sur la colline Bujondi , selon les sources sur place dans ces deux provinces.

Dans les interviews qu’ils ont accordées à la Radio Isanganiro ce mardi les administrateurs communaux de Mugamba et Matana en province de Bururi ont indiqué que les membres des partis politiques cohabitent sans entraves.

L’administrateur communal de Mugamba a indiqué que les auteurs des infractions sont punis sans considérations de partis politiques.

« Les intimidations dirigées contre certaines personnes que nous entendons ailleurs ne serviront à rien », a-t-il souligné. Même l’administrateur communal de Matana a abordé dans le même sens. Il a dit que les jeunes du parti au pouvoir ne terrorisent pas les membres des autres organisations politiques comme cela fait parler de lui ailleurs.

Mais, en province de Makamba dans la commune de Kayogoro sur la colline de Bujondi l’heure de l’intolérance politique a sonné, pourrait-on dire.

Zachée Misago, administrateur communal de Kayogoro a dit qu’il a enlevé le drapeau du parti Frodebu à cause de la population de la localité qui, selon ces termes avait menacé de le déplacer pour en faire ce que bon lui semblait." J’ai jugé bon de le déplacer personnellement pour éviter le pire" a t il souligné.

Le représentant de ce parti politique dans cette commune de Kayogoro parle d’injustice et indique que l’intolérance politique est une triste réalité pour particulièrement le parti Frodebu puisque la période des élections approches.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

665 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)