Sur quoi se convenir avant la révision de la constitution ?




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 9 mai 2013  à 09 : 12 : 38
a

L’Alliance des Démocrates pour le Changement, ADC Ikibiri vient d’adresser une correspondance au ministre de l’intérieur ce mardi dans laquelle elle demande au Bureau des Nations Unies au Burundi, BNUB de s’investir cette fois pour la mise en œuvre du suivi évaluation de la feuille de route pour les élections de 2015 au Burundi.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue ce mardi, Léonce Ngendakumana a indiqué que cette organisation de l’opposition politique Burundaise estime qu’à l’heure actuelle il y a encore des préalables pour pouvoir parler de cadre légal des élections encore moins de révision de la constitution. Selon lui, les partenaires politiques devraient de prime abord se convenir sur un cadre légal de la feuille de route des élections de 2015.

Les acteurs de la vie politique de ce pays de l’Afrique devraient aussi s’entendre sur la création d’un environnement politique propice aux élections de 2015, selon ses propos.

Léonce Ngandakumana juge malheureux le fait que le pouvoir de Bujumbura ait pensé à organiser la réunion des partis politiques en province de Ngozi à la fin du mois de mai 2013 au lieu d’inclure les partis politiques membres de l’opposition politiques Burundaises dans sa préparation.

Cette sortie médiatique a lieu au moment où les cas de rondes nocturnes signalées surtout dans les provinces de Bujumbura, Kirundo , Cibitoke et ailleurs sont qualifiés d’entraves pour le débat démocratique par l’opposition politique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

532 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 28 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 13 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 10 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 9 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 9 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 8 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 8 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 8 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 8 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 8 %)