Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 9 mai 2013  à 19 : 14 : 58
a

La présidente de l’Association Nationale et des Séropositifs et des Sidéens (ANSS), Jeanne Gapiya, a indiqué ce jeudi que, lors de son voyage au Canada, elle a eu du mal à expliquer que le Burundi a besoin de l’aide pour faire face à la pandémie du Sida après que les deux chambres du parlements aient adopté un projet de loi contre la liberté de la presse.

Au cours d’une interview qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro par rapport à la visite du secrétaire général de l’Onusida au Burundi lors de la célébration de la journée nationale de lutte contre cette maladie, Jeanne Gapiya a plutôt préféré parler encore une fois des conséquences du projet de loi sur la presse qui sera promulgué ou non par le président de la république.

De la part de Jeanne Gapiya, lors de son voyage au Canada le gouvernement canadien lui a fait part de son manque de volonté d’appuyer le Burundi puisque ce pays de l’Afrique est contre la liberté de la presse.

« Je disais que je cherchais la diaspora burundaise pour qu’elle donne sa contribution dans la construction d’un orphelinat et d’une maternité pour les victimes du Sida, mais en visant en même temps leurs amis canadiens qui ont beaucoup de moyens mais voilà cette loi nous poursuit partout où nous sommes » a-t-elle signalé.

Selon Jeanne Gapiya, le Burundi aura inéluctablement à gagner au moment où le président n’adopterait pas le projet de loi sur la presse qualifiée par plus d’un d’entrave à la liberté de la presse car, au cas contraire, plusieurs organisations internationales risquent de ne pas continuer à soutenir le Burundi, l’un des pays les plus pauvres sur l’échiquier international.

La présidente de l’ANSS a indiqué que certains burundais vivant à l’étranger et d’autres ont accepté de soutenir mensuellement ce projet pour rêver avec Jeanne Gapiya en faveur d’une "génération sans Sida"’.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

680 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 7 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 6 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 6 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 3 %)

UB : Des nominations objets de remous,(popularité : 2 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 2 %)