A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 13 mai 2013  à 15 : 56 : 56
a

Au cours de la signature d’un accord de financement de 13.267.058.00 dollars américains entre la banque de la ZEP, Zone des Echanges Préférentielles, et le projet BBS, Backbone systems , un projet pour la construction de la fibre optique au Burundi , le ministre des finances et de la planification économique Tabou Abdallah Manirakiza a indiqué ce lundi que la fibre optique sera fonctionnelle à partir du mois de juin ou juillet de cette année.

Sur cette somme d’argent de plus de 13 millions de dollars, le gouvernement de Bujumbura a payé une enveloppe de 10, 5 millions de dollars américains. C’est la banque mondiale qui a financé le pouvoir de Bujumbura pour qu’il s’acquitte de cette obligation, de la part du directeur général de la Backbone systems, BBS au Burundi, M. Easum David.

Les autres partenaires de ce projet à savoir les opérateurs économiques burundais et étrangers ont payé le reste soit près de 3,5 millions de dollars selon toujours ses propos . « Le gouvernement remboursera ce crédit en 10 ans mais il a aussi 3 ans de délais de grâce », a indiqué le directeur général de la Backbone systems, BBS au Burundi, M. Easum David.

Pour que le projet soit accompli de manière efficace, BBS avait besoin d’un capital de plus 25 millions de dollars dont seulement 10 millions de dollars disponibles qui ont été déjà consommés. « Nous ne pouvons que remercier la banque mondiale en passant par le pouvoir de Bujumbura , les opérateurs économiques et autres qui se sont investis pour que le projet devienne une réalité d’ici juin ou juillet » , a-t-il souligné .

Le ministre des finances et de la planification pour le développement économique a demandé aux opérateurs de profiter de la connexion par le réseau fibre optique pour créer des projets qui seront exécutés quand la fibre optique commencera à fonctionner.

« Un malade pourra par exemple être opéré sans pour autant se rendre en Inde ou ailleurs. Les étudiants pourront facilement bénéficier d’une formation à distance à moindre cout. C’est le moment déjà de penser aux projets de nature faire à procurer les dividendes de la fibre optique au Burundi. Si vous n’y pensez pas aujourd’hui, vous n’allez pas profiter des avantages qu’accorde la fibre optique comme dans les autres pays. Vous avez intérêt à profiter de cette aubaine », a martelé Tabou Abdallah Manirakiza .

Le projet BBS envisage la construction de la fibre optique qui reliera toutes les provinces du pays, soit sur une superficie de 1250km. D’ici fin 2014, toutes les activités auront pris fin selon les participants à cette signature de financement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

10287 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 18 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 5 %)

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité,(popularité : 4 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 4 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Un trou de 80 milliards de Fbu au compte du trésor en 2011, Parcem s’inquiète,(popularité : 3 %)

La REGIDESO relègue à l’écart la misère de la population,(popularité : 3 %)

S’adapter à moins de consommation, réponse sur les nouveaux tarifs de la Regideso,(popularité : 3 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 3 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 3 %)