Des combats meurtriers font 21 victimes à Beni, nord-Est du Congo




Par: Désiré Nimubona , jeudi 16 mai 2013  à 13 : 12 : 32
a

Au moins 17 éléments d’un groupe non encore identifiés (voir la photo) 4 militaires de l’armée régulière congolaise ont laissé leurs vies dans des combats entre ce groupe et les Forces de la République Démocratique du Congo (FARDC), selon une dépêche du Projet Onde des Grands Lacs.

Des combats meurtriers ont eu lieu, selon cette source, ce mercredi vers 4h du matin heure de Goma, entre les FARDC et un groupe de miliciens, qui feraient « partie de la bande à Hilaire Kombi, un officier ayant fait défection de l’armée régulière », selon la dépêche.

Selon cette dépêche de Ondes des Grands Lacs citant des sources sur place à Beni « les combats ont duré environ deux heures avant que les assaillants qui ont attaqué le camp militaire des FARDC appelé OZACAF se trouvant dans le quartier résidentiel dans la commune de Bungulu, ne soient mis en déroute pour enfin prendre fuite vers toutes les directions et dix-sept (17) éléments assaillants ont été tués pendant que cinq d’entre eux ont été capturés ».

Le Maire de la ville de Beni Bwanakawa Masumbuko Nyonyi a demandé la population de Beni de vaquer à leurs activités, se servant des radios et télévisions émettant depuis cette même ville.

Malgré cet appel, des sources citées par la dépêche disent que les craintes ont fait les écoles, les boutiques, les marchés, les stations-service, les banques et coopératives d’épargne et de crédits n’ont pas ouvert leurs portes ce mercredi et jeudi.

Après ces combats meurtriers, ce sont les éléments de l’armée régulière congolaise et la police qui sont déployés dans les rues de la ville de Beni selon notre source.

La ville de Beni est située plus au nord de la ville de Goma et du Lac Edouard et au nord –est de la République Démocratique du Congo dans la province du Nord-Kivu. Elle comprend un maire et plus de 99.0000 habitants, et est située à moins de 70km de la frontière congolaise avec l’Ouganda, non loin de la foret de l’Ituri, à proximité du Parc National des Virunga.

La ville de Beni est un point stratégique dans les conflits armés de ce pays.

En 2011, elle a été le théâtre meurtrier des combats entre les pays et groupes armés de ce pays, des combats qui ont permis à Kinshasa de re-contrôler, administrativement et militairement sa partie orientale, empêchant ainsi la balkanisation de la RD Congo.

L’Est de la République Démocratique du Congo fait face à des cas d’insécurité obligeant les habitants à fuir vers les pays limitrophes ou des centres les plus sécurisés.

Ainsi, le HCR, motivé par la croissance des effectifs des réfugiés ou demandeurs d’asile au Burundi, vient d’ouvrir un camp au Burundi qui s’ajoute aux trois autres déjà fonctionnels, mais saturés. Son cout s’élève à plus de 2.500.000 USD et pourra accueillir d’ici la fin de l’année, 5.000 réfugié, mais avec une capacité d’accueil de 13.000 réfugiés.

Situé à l’est du Burundi vers la frontière avec la Tanzanie dans la province de Cankuzo, ce camp est équipé d’une école, d’un centre de santé, d’un système d’adduction d’eau potable long de 13km et des tentes pour hébergement des réfugiés congolais.

Tous les pays limitrophes du Congo ont au moins un camp de réfugiés congolais, sans compter ceux qui sont éparpillés à travers le monde, suite à ces guerres interminables sur son sol, dont certaines d’ailleurs sont imputables aux pays voisins.

Des vies humaines ont été perdues ces dernières années dans ce pays continent, suite aux combats. Au moins 200.000 personnes auraient été tuées, selon des démographes européens, sans compter entre 4 et 5.4 millions de victimes suite à la famine et des maladies après avoir quitté leurs ménages suite aux conflits armés, selon un rapport de l’International Rescue Committee




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1048 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 2 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 2 %)

Le président Somalien échappe à la mort dans une ambuscade ,(popularité : 2 %)

Le chef du M23 frappé par des sanctions américaines,(popularité : 2 %)

Sommet de l’Élysée : le président de la BAD plaide pour un financement innovant du développement,(popularité : 2 %)

RDC : Le M23 perd ses dernières positions ,(popularité : 2 %)

Commémoration du génocide rwandais : Didier Reynders n’est pas invité,(popularité : 2 %)

Rappel sur les attentats de janvier 2015 en France dont celui de Charlie Hebdo,(popularité : 2 %)

Le Burundi nomme son tout premier Ambassadeur aux Seychelles ,(popularité : 2 %)

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA,(popularité : 2 %)