L’achat des plants fruitiers serait une brèche pour la corruption




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 20 mai 2013  à 13 : 37 : 46
a

L’OLUCOME, L’Observatoire de la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques demande au président de la république de supprimer le projet de plantation des plants fruitiers parce qu’il a occasionné au pays une perte de 30 milliards de 2007 à aujourd’hui.

Dans une déclaration rendue publique le jeudi de la semaine écoulée, L’OLUCOME parle de magouilles qui caractérisent les marchés publics des plants fruitiers. Dans le budget de l’Etat exercice 2011, seulement un milliard de francs bu était prévu pour l’achat des plants fruitiers mais , à la plus grande surprise de l’OLUCOME , les plants fruitiers ont d’ores et déjà occasionné un manque à gagner de plus de 8 milliards de francs fbu selon cette correspondance.

L’OLUCOME indique qu’en 2011 deux marchés publics ont été octroyés à une seule et même organisation pour l’achat de plants fruitiers à plus de 250 millions de nos francs d’un coté et à plus de 8 milliards de l’autre. Les provinces dans lesquelles ces plants fruitiers devraient être acheminées étaient Karuzi, Cibitoke , Kayanza , Ngozi, Muyinga et ailleurs pour la première passation des marchés publiques et toutes les provinces du pays pour la seconde passation de marché.

De la part de l’OLUCOME cette politique d’achat des plants fruitiers ouvre la porte plutôt à la corruption raison pour laquelle le président de la république devrait l’abandonner. Même l’année passée cette organisation a dénoncé des cas de détournement du trésor de l’Etat suite à la politique d’achats des plants fruitiers.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

230 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 9 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 3 %)

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 3 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)

Banque mondiale : Une aide en faveur des femmes victimes des violences,(popularité : 2 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 2 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 2 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 2 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 2 %)

Vente des hypothèques : un autre tare dans le système bancaire Burundais,(popularité : 2 %)