Tollé autour de leurs bavures




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 19 mai 2013  à 11 : 07 : 44
a

Le président du parti UPRONA, Union pour le Progrès National plaide pour que les jeunes du parti au pouvoir qui bénéficient d’une impunité soient punis conforment aux lois et règlement qui régit ce pays.

Au cours d’une conférence de presse de ce jeudi à Bujumbura, le président de ce parti Pr Charles Nditije a indiqué que certains jeunes du parti au pouvoir se comportent comme des délinquants qui n’hésitent pas à tabasser les citoyens.

Il estime que les pouvoirs publics seraient complices dans les actes barbares de ces jeunes du parti au pouvoir puisqu’ils bénéficient d’une protection même pour des infractions fragrantes. Ce parti demande aux pouvoirs publics d’interdire formellement exercices paramilitaires et le port des uniformes des institutions de sécurité burundaises.

Le même appel est lancé par le barreau des avocats de Bujumbura ce jeudi. Dans une conférence de presse sur les bavures commises par ces jeunes du parti au pouvoir, Me Isidore Rufyikiri met en garde le pouvoir de Bujumbura en lui demandant en particulier de protéger les citoyens contre un probable génocide qui risque de s’abattre sur le Burundi si une fois les institutions ne mettraient pas hors d’état de nuire les auteurs de ces actes barbares.

Pour lui, les actes qui relèvent de telles bavures sont inédits dans un pays de loi.

Lors de sa sorite médiatique ce mardi , président du parti CNDD-FDD avait indiqué que les auteurs des bavures devraient être sanctionnés selon la loi et non comme aujourd’hui des imbonerakure.

Dans l’entre temps , Fidèle Nsengiyumva , un jeune imbonerakure a été arrêté et se trouve entre les mains du Service National des Renseignements, SNR pour avoir dit sur les médias que ces jeunes du parti au pouvoir envisage mettre fin à la dynamique des accords de paix d’Arusha. Ses propos avaient créé un tollé entre les acteurs de la vie politique du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

295 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 2 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)