Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Tollé autour de leurs bavures




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 19 mai 2013  à 11 : 07 : 44
a

Le président du parti UPRONA, Union pour le Progrès National plaide pour que les jeunes du parti au pouvoir qui bénéficient d’une impunité soient punis conforment aux lois et règlement qui régit ce pays.

Au cours d’une conférence de presse de ce jeudi à Bujumbura, le président de ce parti Pr Charles Nditije a indiqué que certains jeunes du parti au pouvoir se comportent comme des délinquants qui n’hésitent pas à tabasser les citoyens.

Il estime que les pouvoirs publics seraient complices dans les actes barbares de ces jeunes du parti au pouvoir puisqu’ils bénéficient d’une protection même pour des infractions fragrantes. Ce parti demande aux pouvoirs publics d’interdire formellement exercices paramilitaires et le port des uniformes des institutions de sécurité burundaises.

Le même appel est lancé par le barreau des avocats de Bujumbura ce jeudi. Dans une conférence de presse sur les bavures commises par ces jeunes du parti au pouvoir, Me Isidore Rufyikiri met en garde le pouvoir de Bujumbura en lui demandant en particulier de protéger les citoyens contre un probable génocide qui risque de s’abattre sur le Burundi si une fois les institutions ne mettraient pas hors d’état de nuire les auteurs de ces actes barbares.

Pour lui, les actes qui relèvent de telles bavures sont inédits dans un pays de loi.

Lors de sa sorite médiatique ce mardi , président du parti CNDD-FDD avait indiqué que les auteurs des bavures devraient être sanctionnés selon la loi et non comme aujourd’hui des imbonerakure.

Dans l’entre temps , Fidèle Nsengiyumva , un jeune imbonerakure a été arrêté et se trouve entre les mains du Service National des Renseignements, SNR pour avoir dit sur les médias que ces jeunes du parti au pouvoir envisage mettre fin à la dynamique des accords de paix d’Arusha. Ses propos avaient créé un tollé entre les acteurs de la vie politique du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

331 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 15 %)

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 15 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 11 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 11 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 8 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 8 %)

Le président somalien en visite au Burundi ,(popularité : 8 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 8 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 8 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 7 %)