Les victimes de l’intolérance politique




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 20 mai 2013  à 13 : 26 : 32
a

Au cours d’une attaque armée samedi vers 21 heures sur la colline Ruzizi en commune de Mutimbuzi, province de Bujumbura 3 personnes ont été tuées et 17 autres blessées. Ce bilan reste provisoire puisque ces blessées ont été transférées à Bujumbura.

Selon les sources sur à Gatumba, cette attaque avait visé une voiture de transport en commun de type coaster immatriculée DA 4515. Cette voiture a été complètement endommagée surtout au niveau des vitres.

Les auteurs de cette attaque n’ont pas été identifiés mais les sources sur places disent que ces hommes étaient en tenues militaires et qu’ils étaient munis de fusils de type kalachnikov et d’un autre appelé mitrailleuse.

Les jeunes imbonerakure, membres du parti au pouvoir CNDD FDD, indiquent qu’ils étaient la cible de cette attaque puisque la voiture qui les avait transportés à Rukaramu dans les activités du parti est celle là même qui avait été attaquée.

Après l’attaque, ils ont aussi pillé les biens surtout les téléphones portables et les vivres parmi les habitants de la localité selon les sources à Gatumba.

Dans l’entre temps, le gouverneur a reporté une réunion des membres du parti FNL à plus tard. Difficile de savoir avec précision sur les mobiles de cette attaque.

Une certaine opinion à Gatumba indique cette attaque aurait été organisée pour empêcher que le parti Forces Nationales de Libérarion, FNL, organise un meeting de ce parti. Dans ce meeting, les membres du FNL avaient pour objectif de se parler du probable retour de Rwasa Agathon, leader historique du FNL en exil depuis la fin des élections présidentielles de 2010 au Burundi.

Sake Mathieu, représentant de l’Association Communautaire pour la Protection et la Promotion des Droits de l’Homme dans la commune de Mutimbuzi indique qu’il existait ces derniers jours un climat d’intolérance politique entre les jeunes affiliés aux partis politiques.

Certains ont du mal à supporter que les jeunes imbonerakure fassent la loi de la jungle particulièrement pendant la nuit en tabassant la population alors que ces derniers ne sont pas prêts à désarmer, selon nos sources.

Sake Mathieu demande aux représentants des partis politiques d’inculquer les valeurs de paix de tolérance de réconciliation car l’avenir du pays en dépend.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

633 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 40 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 6 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Des présumés combattants arrêtés,(popularité : 2 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 2 %)

Un groupe armé à Nyarusange aux prises avec les forces de sécurité,(popularité : 2 %)

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui,(popularité : 2 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)