Une probable porte vers la corruption




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 20 mai 2013  à 13 : 36 : 09
a

Depuis bientôt 2 mois, la commune de Mabanda collecte de l’argent au marché de Mabanda mais le responsable d’une association qui exerçait cette activité indique que le président du conseil communal a pris cette décision en violation de la loi régissant la commune.

Au d’une interview que le président de l’association de Gestion du Marché de Mabanda, SOGEMA , Pierre Musavyi a accordée à la Radio Isanganiro ce dimanche , il a dit que cette association s’était convenue avec la commune pour gérer le marché puisque les membres de ladite association avaient participé dans la construction du marché de Mabanda à plus de 90% et que la commune de Mabanda, quant à elle, avait payé le reste.

Une réunion au mois de février sur la question autour de la collecte de l’argent par la commune avait débouché sur une divergence d’opinion, raison pour laquelle les membres du conseil communal de Mabanda s’étaient séparés sans tirer les conclusions qui s’imposent selon toujours les propos de Pierre Musavyi.

« 7 membres du parti CNDD-FDD sur les 15 personnes membres du conseil communal de Mabanda ont cautionné la position du président du conseil communal et le procès verbal a été élaboré en catimini », a-t-il souligné.

Il demande au gouverneur de la province de Makamba de constater que le procès verbal qui a été élaboré pour la circonstance relève d’un montage.

Pierre Musavyi estime que l’argent qui sera collectée risquerait d’être affecté plutôt dans les activités du parti politique au pouvoir au Burundi.

Dans l’entre temps le président du conseil communal de Mabanda Cyriaque Kabura nous a dit que les membres du conseil ont convergé sur cette décision.

Au moment où on ne parle pas d’intrigues ayant trait à la corruption au niveau de la SOGEMA, Cyriaque Kabura dit que cette décision a été prise dans le souci de corriger la mauvaise gouvernance qui faisait parler d’elle dans la gestion de ce marché. « Seule Pierre Musavyi connaît que l’argent qui sera collectée sera acheminée dans les activités des partis politiques », a-t-il souligné

De la part de Pierre Musavyi, la commune de Mabanda avait collecté une somme de plus de 54 millions entre 2009 et 2010 pendant près de 15 mois mais les traces de cette somme ont complètement disparu.Dans l’entre un procès autour de la disparition des traces 54 millions de la SOGEMA se trouve au niveau de la cour administrative.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

431 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
‘’Les partenaires prêts à accompagner la CEPGL même sans sommet’’, dixit Herman Tuyaga,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 3 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 3 %)

Muyinga/Lancement de la campagne de pulvérisation du café,(popularité : 3 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 3 %)

Spéculation sur le ciment fabriqué au Burundi ,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 3 %)

API : Certaines entreprises ont cause un manque à gagner de plus de 90 milliards,(popularité : 3 %)