Nyanza Lac vit aussi la dense de certains imbonerakure




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 25 mai 2013  à 14 : 51 : 40
a

Certains habitants de province de Makamba en commune de Nyanza Lac regrettent de constater que les infractions qui pèsent contre trois jeunes du parti au pouvoir restent impunis.

Au cours d’une interview que Moïse Hakizimana, un commerçant du marché de Nyabigina dans cette même commune, a accordée à la Radio Isanganiro ce jeudi, il a dit que dans la nuit de lundi à mardi trois jeunes imbonerakure qui faisaient une patrouille nocturne ont tabassé trois gardiens de boutiques sans aucun motif d’accusation.

« Ils étaient munis de fer à béton, de machette, de couteau et de bâton. Ils nous demandé pourquoi nous étions là et se mis à nous battre à l’aide de ces objets », a-t-il souligné.

Mardi matin, l’affaire a été portée en justice. Cette personne indique qu’ils se sont rendus au chef lieu de la police pour montrer comme elles avaient été blessées au niveau de la jambe et du visage.

« L’administrateur communal est venu directement et nous a réduits au silence en acceptant de payer la facture des soins de santé uniquement. Il avait voulu que l’affaire soit classée sans suite puisque ces jeunes ont regagné la maison avant nous », a-t-il déploré.

Ces personnes plaident pour que cette situation d’impunité ne persiste pas puisqu’elle risque de constituer un mal pour le Burundi.

Cette information est confirmée par le représentant de la ligue des droits de l’homme Iteka dans cette commune du sud du pays.

Nous avons cherché l’administrateur communal de Nyanza Lac Prudence Kabura , hélas sans succès. Dans un premier temps, il nous a promis de le contacter après cinq minutes. Mais le meme numéro était fermé après le moment convenu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

535 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 21 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 17 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 11 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 11 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 10 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 10 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 9 %)