OLUCOME plaide pour les victimes de l’incendie du marché de Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 25 mai 2013  à 15 : 02 : 24
a

L’Observatoire de la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques plaide pour plus de transparences dans l’attribution des stands au nouveau marché érigé proche de l’ex Complex Textile de Bujumbura, COTEBU.

Au cours d’une conférence de presse que le vice président de l’OLUCOME Prudence Bararunyeretse a tenue ce vendredi sur les critères d’attributions de stands à coté de l’EX COTEBU , il a déploré le fait que certains commerçants du marché moderne de Bujumbura risquent d’être relégués à l’écart.

La commission mise en place par le deuxième vice président de la république a déterminé en effet que les commerçants qui avaient des litiges avec la société de gestion du marché ne seront pas retenus parmi les bénéficiaires de places au nouveau marché de l’Ex COTEBU. Pour l’OLUCOME ce critère est subjectif parce que ces personnes sont jusqu’à présent innocentes pour la plupart puisque leurs dossiers sont toujours pendants en justice.

Prudence Bararunyeretse a demandé aux instances habilitées de tout faire pour que la transparence soit au rendez –vous dans la distribution des places qui seront à partager parmi en premier lieu les victimes de l’incendie du marché de Bujumbura. Ceux qui se sont arrangés pour bénéficier des places dans les marchés de la ville de Bujumbura devraient être casés ailleurs selon le numéro deux de l’OLUCOME.

Puisque la place dénommé le grenier du Burundi a échappé à l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura, la promesse de la réouverture de cette partie devrait être une réalité pour limiter le commerce ambulant particulièrement en ville, selon Prudence Bararunyeretse .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

334 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 10 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 4 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 3 %)

Lycée Kiremba-Sud : Finie l’obscurité,(popularité : 3 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 2 %)

L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 2 %)