OLUCOME plaide pour les victimes de l’incendie du marché de Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 25 mai 2013  à 15 : 02 : 24
a

L’Observatoire de la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques plaide pour plus de transparences dans l’attribution des stands au nouveau marché érigé proche de l’ex Complex Textile de Bujumbura, COTEBU.

Au cours d’une conférence de presse que le vice président de l’OLUCOME Prudence Bararunyeretse a tenue ce vendredi sur les critères d’attributions de stands à coté de l’EX COTEBU , il a déploré le fait que certains commerçants du marché moderne de Bujumbura risquent d’être relégués à l’écart.

La commission mise en place par le deuxième vice président de la république a déterminé en effet que les commerçants qui avaient des litiges avec la société de gestion du marché ne seront pas retenus parmi les bénéficiaires de places au nouveau marché de l’Ex COTEBU. Pour l’OLUCOME ce critère est subjectif parce que ces personnes sont jusqu’à présent innocentes pour la plupart puisque leurs dossiers sont toujours pendants en justice.

Prudence Bararunyeretse a demandé aux instances habilitées de tout faire pour que la transparence soit au rendez –vous dans la distribution des places qui seront à partager parmi en premier lieu les victimes de l’incendie du marché de Bujumbura. Ceux qui se sont arrangés pour bénéficier des places dans les marchés de la ville de Bujumbura devraient être casés ailleurs selon le numéro deux de l’OLUCOME.

Puisque la place dénommé le grenier du Burundi a échappé à l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura, la promesse de la réouverture de cette partie devrait être une réalité pour limiter le commerce ambulant particulièrement en ville, selon Prudence Bararunyeretse .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

376 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 50 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 15 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 12 %)

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés,(popularité : 11 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 11 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 10 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 9 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 9 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 9 %)