L’UE et ACP : les accords de partenariat économiques pataugent




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 27 mai 2013  à 17 : 10 : 20
a

Hilaire Ntakiyica , président de la commission infrastructure au niveau des accords de partenariats économiques avec le Burundi, a indiqué que le Burundi et les autres pays d’Afrique , Caraïbe et Pacifique ont intérêt à ne pas avoir signé l’accord de partenariat économique avec les pays membres de l’Union Européenne.

Au cours d’un point de presse qu’il a animé ce lundi, Hilaire Ntakiyica a signalé que le Burundi est avec les pays ACP dans ces négociations. Cependant ces négociations n’avancent pas au regard des divergences actuelles, selon ces termes. Selon lui, les pays européens ont besoin de faire entrer leurs marchandises et d’acheter les produits dans les pays du sud, mais ils ne désirent pas que ces même pays ACP envahissent le marché européen.

Pour le cas du Burundi au moins quatre étude faites par les organisations telles la banque mondiale, et autres ont prouvé que le Burundi risque de perdre plus de 20 milliards par an.

« Dans l’entre temps, les pays européens, puisqu’ils y voient beaucoup d’avantages, ont besoin que les pays ACP apposent leurs signatures sur ces documents qui doivent faire objet de négociation » a souligné Hilaire Ntakiyica.

Comme stratégie économique pour la survie du partenariat économique, Hilaire Ntakiyica indique que les pays des Caraïbes, Pacifique et Afrique ont intérêt à tisser les liens de coopérations économiques avec pays émergeant comme l’Inde, le Brésil et de l’Afrique du Sud. Les ACP devraient aussi se tourner vers la Chine au regard de son implication dans la conquête du marché africain au bénéfice aussi des pays du Sud.

Les négociations sur le partenariat économique entre les pays ACP et l’Europe datent de 2007 mais elles ne sont toujours pas effectives. Hilaire Ntakiyica estime que certaines risqueraient au Burundi si une fois cet accord serait signé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

300 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 2 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 2 %)

Le manque de devises à la BRB à l’origine de la dépréciation du Franc Burundais,(popularité : 2 %)