Les boissons et limonades en hausse de 7,3% en moyenne




Par: Désiré Nimubona , mardi 28 mai 2013  à 15 : 35 : 24
a

Les produits Brarudi ont été revus à la hausse depuis ce mardi selon l’Administrateur Directeur Général de cette compagnie Maarten Schuurman dans une conférence de presse ce matin à Bujumbura.

Selon lui, la Primus coutera désormais 1200F soit une augmentation de 4,35%, au moment où l’Amstel 65cl coutera désormais 1700 Fbu et 850 F pour Amstel 33cl, c’est-à-dire une augmentation de 13,33% selon Schuurman.

Les prix de Amstel Bock 65cl et Amstel Bock 33cl sont respectivement 2200F et 1100 F soit une augmentation de 10%,
Les boissons gazeuses sont passées à 600F, c’est-à-dire une augmentation de 9,09%, au moment où le mutzing importé du Rwanda a connu une augmentation jusqu’à 2400 F.

Seul le Heineken fabriqué en Europe et commercialisé au Burundi a échappé à cette augmentation de prix.

La raison, selon l’ADG est que ce produit Heineken n’est pas fabriqué au Burundi.

Les causes de cette hausse est expliquée par le fait que la monnaie burundaise s’est dépréciée par rapport au dollar et à l’Euro ; respectivement de 6,2% et 12,3%.

Le sucre brun qui a augmenté de 6,8% et le malt de 6% sont des produits importés qui ont aussi dicté aussi la direction de la Brarudi à décider.

Selon l’ADG de cette entreprise de fabrication des boissons et limonades, même les couts de transport des importations, et les couts des productions ont connu une grande augmentation, respectivement de 4% et 4.6%.

Malgré aussi les efforts d’investissement en 2012 de 42 milliards, l’entreprise a connu « la baisse de volumes de vente » ce qui a failli causer un marasme financier de l’entreprise, bien que les choses sont au fixe selon toujours Schuurman, actuellement.

La Brarudi estime alors à 7,3% de hausse de prix en général dictée aussi par l’inflation qui avait été estimée à 18.2% à fin décembre 2012, mais qui a reculé jusqu’à 3 % le moi dernier.

La Brarudi s.a. est une entreprise commune entre l’Etat du Burundi (41% d’action) et le Heineken (59%) et qui a comme seule concurrent, une usine récemment construite à Ngozi (Vyerwa) au nord du Burundi.

Elle contribue à la hauteur de 10 % du produit Intérieur Brut et est parmi les premiers grands contribuables burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

665 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 17 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 9 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 5 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 5 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 5 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 4 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 4 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 4 %)

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs ,(popularité : 4 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 4 %)