Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade




Par: Désiré Nimubona , jeudi 30 mai 2013  à 13 : 59 : 07
a

Deux personnes tuées, un militaire de l’armée régulière blésé et un véhicule brulé (Voir photo Iwacu), tel est le bilan d’une attaque armée qui est survenue hier la nuit à Gihanga, de la province de Bubanza (Nord-Ouest de la capitale Bujumbura).

Selon un témoin à cette attaque, des hommes armés, visiblement venu de la réserve de Rukoko ont lancé cette attaque contre un véhicule de type Dyna vers 19h.

« Nous sommes tombés dans un groupe de gens armés et ils sont tirés sur mon véhicule », raconte le propriétaire en même temps chauffeur de ce véhicule, actuellement calciné sur sa partie de devant.
Ce chauffeur souligne qu’il se rendait au transversale 10 du village de Gihanga, pour prendre du riz avant de tomber dans cette embuscade qui a couté la vie de deux personnes entre la 10 et 11ème transversale de Gihanga.

Ces deux victimes étaient d’une même famille (un homme et sa tante) qui voyageaient sur une moto en provenance de Bujumbura et qui sont arrivé au lieu du crime après départ des occupants du véhicule, tombant ainsi sous les balles de ces hommes armés qualifiés de bandits par l’administration.

L’intervention de l’armée qui était en patrouille dans les environs n’ pas tardé selon des témoins sur place et lors des échanges de tirs, un militaire a été blessée. Cependant, d’autres sources disent que le militaire a aussi été tué, une hypothèse rejetée par l’administration de Bubanza.

Le Gouverneur de la province de Bubanza Anselme Nyandwi explique que les assaillants sont des bandits armés et que les corps de sécurité sont en train de les traquer par toutes leurs forces.

Cette attaque intervient, une semaine après une autre qui a couté la vie à une personne à Gatumba le weekend dernier quand un bus transportant des passagers venant de la ville de Bujumbura est tombé dans une embuscade. Plus de 15 passagers de ce véhicule ont aussi été blessés lors de cette attaque qui a eu lieu vers 21h samedi dernier.

Des sources de Gihanga et aux environs de la réserve de Rukoko disent avoir peur des mouvements des gens en possession des armes dans les environs, soulignant que même la Rukoko abriterait des groupes armés non encore identifiés.

D’autres sources disent que ces hommes armés qui ont ôté vies à ces deux personnes seraient en déplacement vers la réserve de la Kibira, une foret connue comme étant le domicile depuis longtemps, des groupes armés, y compris les bandits armés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

823 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 26 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Sécurité : Double langage au sein de la police,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 3 %)

Bururi : Un vendredi meurtrier,(popularité : 3 %)

Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale,(popularité : 3 %)

Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie,(popularité : 3 %)