La société civile choquées par les accusations du gouvernement




Par: Bernard Bankukira , mercredi 23 novembre 2011  à 10 : 35 : 32
a

Mireille Niyonzima, présidente de l’association de défense des droits de la femme, ADDF, dit que le gouvernement burundais ne devrait pas accuser les organisations de la société civile de profiter des tueries reportées ici et là pour demander des financements car elles sont là pour appuyer les projets du gouvernement et non pas révolter la population contre lui.

Elle s’exprimait après une rencontre du ministre de l’intérieur avec certains représentants des organisations de la société civile pour un échange sur le rapport des Etats Généraux de la société civile tenue à Gitega.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

829 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Karusi : Fermer à deux cadenas les stocks d’engrais, une stratégie de lutte contre la fraude



a

Burundi : Le ministère de l’éducation donne une note minimale pour l’enseignement post fondamental



a

Des burundais empêchés de rentrer du camps Mahama



a

L’achat à domicile du café, cause de l’emprisonnement de l’ administrateur de Busiga



a

Burundi:Burundi : 11 associations et organisations de la société civile blanchies



a

Bubanza : Une personne morte dans des conditions élucidées à Musigati



a

Bubanza : Un montant de plus 40 millions Fbu du collectif CAPRIMU détourné



a

Mwaro : Plus d’une vingtaine de personnes arrêtées dans province Mwaro



a

MUTIMBUZI : Deux personnes dont un vice président du conseil communal battues par les jeunes des comités mixtes de sécurité



a

Passation ce mercredi du concours national...





Les plus populaires
MUTIMBUZI : Deux personnes dont un vice président du conseil communal battues par les jeunes des comités mixtes de sécurité,(popularité : 9 %)

Burundi : Repose en paix Hon. Jean Baptiste Manwanganiri .,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Le transport en commun à destination du Rwanda est désormais interdit ,(popularité : 5 %)

L’achat à domicile du café, cause de l’emprisonnement de l’ administrateur de Busiga,(popularité : 5 %)

Bubanza : Une personne morte dans des conditions élucidées à Musigati,(popularité : 3 %)

Karusi : Fermer à deux cadenas les stocks d’engrais, une stratégie de lutte contre la fraude,(popularité : 3 %)

Des élèves renvoyés pour probables relations de copinage,(popularité : 3 %)

Trois étrangers détenus à Mwaro,(popularité : 3 %)

Rumonge : Une personne tuée à coup de machette,(popularité : 3 %)

BUBANZA / Le Prodefi au cheveu des jeunes chômeurs,(popularité : 3 %)