Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 6 juin 2013  à 08 : 16 : 02
a

Les propriétaires des vaches dans la foret de la Rukoko déplacent ce bétail depuis lundi suite à une mésentente entre les militaires et les gardiens selon le président de l’association des éleveurs dans cette réserve naturelle.

Selon Hatungimana J Baptiste, le président de cette association suite aux attaques qui ont eu lieu ces derniers jours dans les environs de la Rukoko les militaires de la localité accusent les gardiens de vaches d’être de mèches avec ces « bandits armés » qui attaquent le Burundi en prenant la Rukoko comme base arrière.

« Aujourd’hui ces gardiens de vache ont peur de se retrouver entre les deux feux raison pour laquelle ils ont commencé à quitter la foret de la Rukoko »,a-t-il souligné.

Une des gardiens est aujourd’hui locataire de la prison centrale de Mpimba accusé d’avoir aidé les auteurs des attaques en commune de Gihanga qui ont fait un mort la semaine écoulée selon Hatungimana J Baptiste.

Ces deux derniers jours les vaches commencent à quitter cette localité de la foret de la Rukoko et vont vers les localités de Gasenyi, Muzinga, Musenyi, sans oublier les ménages plus proches de la part de Hatungimana J Baptiste.

La foret de la Rukoko abrite plus de 30 milles vaches. La plupart d’entre elles y ont été amenés il ya plus de 5 ans suite à la décision de la Mairie de la ville de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

714 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 18 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 4 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 4 %)

Hussein Radjabu introuvable à Mpimba,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Nord Kivu : Boycott de l’appel du M23 par la population ,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)