L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi




Par: Désiré Nimubona , jeudi 24 novembre 2011  à 17 : 01 : 57
a

L’Union Européenne se montre inquiète par les cas « d’assassinat et exécutions extrajudiciaires » qui deviennent de plus en plus fréquents au Burundi.

Dans une conférence de presse tenue ce mercredi soir à la résidence de cette organisation à Bujumbura, Koen VERVAEKE, l’envoyé spéciale de l’Union Européenne dans la région des grands –Lacs, a dit que "le climat de l’impunité s’installe" dans le pays ces derniers jours.

"Nous avons répété d’avoir fait des enquêtes crédibles qui donnent des résultats et qui amènent vers la poursuite des présumés auteurs", a souligné VERVAEKE.

Selon Stephane De Loecker, Représentant l’UE au Burundi, il faut que « le gouvernement prenne ses responsabilité » devant ce phénomène qui terni l’image du pays.

L’Union Européenne se montre également inquiet par « les activités du FNL à l’est du Congo ». Selon cette organisation, « il faut que tout cela cesse » et que tout le monde se mette ensemble pour une paix durable.

L’Union Européenne en tant que principal bailleur du Burundi entend faire tout ce qui est possible pour mettre sur une table de dialogue tous les protagonistes politiques du pays.

D’un côté, l’UE dénonce les exécutions extrajudiciaires, et de l’autre des activités militaires des FNL dans l’est du Congo, et les deux, selon cette organisation, pourraient même plonger le pays dans un chaos.

« La guerre n’a plus place au Burundi » a conclut l’envoyé spéciale de l’Union Européenne dans la région des grands –Lacs.

L’Union Européenne, selon cet envoyé, souhaite que les élections de 2015 soient meilleures que celles de 2010, qui sont finalement l’origine du malaise et des tensions politiques au Burundi ces derniers jours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1072 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 6 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 6 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 6 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 5 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 5 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 5 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 5 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 5 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 5 %)