Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 19 juin 2013  à 07 : 41 : 25
a

« Nous pensons que pour trouver rapidement un remède qui rassure tout le monde, il est préférable de se surpasser et de manifester une bonne volonté pour l’intérêt supérieur de la nation. Il suffirait de rectifier le tir sur ce qui parait inacceptable et qui entache tout le reste. Il est plus nécessaire que les lois qui soient mises sur pied, soient rassurantes pour tout le monde afin d’éviter tout prétexte d’un retour en arrière et pour maximiser plutôt les chances de consolider la confiance entre les citoyens », c’est le contenu d’un communiqué de presse rendu public ce mardi par l’’Eglise catholique sur à la loi sur la presse qui ne cesse de créer des remous.

Deux semaines après la promulgation de la loi régissant la presse, l’Eglise catholique indique qu’elle a pris la décision de sortir de son silence pour prendre position par rapport au tollé causé par cette loi parmi les acteurs de la vie du pays.

Cette loi est contraire à celle de 2003 dans la mesure où elle contraint les journalistes à révéler ses sources d’informations et restreindrait le champ de travail contrairement de la part de l’Eglise catholique du Burundi.

« Nous nous réjouissons de la réponse que le chef de l’Etat a donnée à la préoccupation des médias en se montrant disposé à continuer le dialogue en vue d’une amélioration possible de cette loi », souligne encore ce communiqué de presse.

L’Eglise catholique demande aux acteurs impliqués dans cette loi qui crée polémique de se garder de tout propos de nature à attiser les malentendus et divergences de vue mais s’asseoir en vue de résoudre le problème sans entrave.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

753 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)