Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 19 juin 2013  à 07 : 41 : 25
a

« Nous pensons que pour trouver rapidement un remède qui rassure tout le monde, il est préférable de se surpasser et de manifester une bonne volonté pour l’intérêt supérieur de la nation. Il suffirait de rectifier le tir sur ce qui parait inacceptable et qui entache tout le reste. Il est plus nécessaire que les lois qui soient mises sur pied, soient rassurantes pour tout le monde afin d’éviter tout prétexte d’un retour en arrière et pour maximiser plutôt les chances de consolider la confiance entre les citoyens », c’est le contenu d’un communiqué de presse rendu public ce mardi par l’’Eglise catholique sur à la loi sur la presse qui ne cesse de créer des remous.

Deux semaines après la promulgation de la loi régissant la presse, l’Eglise catholique indique qu’elle a pris la décision de sortir de son silence pour prendre position par rapport au tollé causé par cette loi parmi les acteurs de la vie du pays.

Cette loi est contraire à celle de 2003 dans la mesure où elle contraint les journalistes à révéler ses sources d’informations et restreindrait le champ de travail contrairement de la part de l’Eglise catholique du Burundi.

« Nous nous réjouissons de la réponse que le chef de l’Etat a donnée à la préoccupation des médias en se montrant disposé à continuer le dialogue en vue d’une amélioration possible de cette loi », souligne encore ce communiqué de presse.

L’Eglise catholique demande aux acteurs impliqués dans cette loi qui crée polémique de se garder de tout propos de nature à attiser les malentendus et divergences de vue mais s’asseoir en vue de résoudre le problème sans entrave.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

640 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)

Trois anciens présidents dénoncent l’absence de débat contradictoire pour une démocratie solide,(popularité : 2 %)