‘’Loi sur la presse : Vers les deux poids deux mesures’’




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 20 juin 2013  à 06 : 52 : 38
a

« Le magistrat va dire le droit uniquement. Il ne va pas tenir en considération les propos du porte parole du président de la république puisqu’ils ne sont écrit nulle part », c’est la réaction du président de l’Association Burundaise des Radios diffuseurs, ABR ce mercredi par rapport aux propos du porte parole du président de la république sur la loi régissant la presse.

Au cours de la conférence publique en province de Karuzi, Léonidas Hatungimana a en effet indiqué qu’au lieu de décrier cette loi, les journalistes devraient faire preuve de patience et constater que cette loi ne va pas du tout constituer une entrave à l’exercice du métier de journaliste.

De la part du président de l’Association Burundaise des Radios diffuseurs Vincent Nkeshimana, cela montre que le pouvoir de Bujumbura a déjà lui aussi constaté que cette loi contient des imperfections et qui sont contraires à l’exercice du métier de journaliste. Selon lui, la justice Burundaise ne va pas se servir de ces propos du porte parole du président de la république mais plutôt de la loi tel que inscrite dans cette loi sur la presse.

Le président de l’ABR doute que le juge risque plutôt d’user de deux poids deux mesures en mettant en application cette loi. Vincent Nkeshimana estime que le juge pourra sanctionner le journaliste en se servant de cette loi sur la presse surtout quand les propos du journaliste ne seront pas dans la droite ligne du pouvoir de Bujumbura.

Deux semaines après la promulgation de ce projet de loi, l’Eglise a demandé aux responsables des médias et au gouvernement de s’asseoir ensemble pour dissiper les malentendus autour de cette loi en vue promouvoir la liberté de la presse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

436 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 67 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 3 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 3 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 3 %)

Kayanza : les politiciens se réunissent pour 2015, entente précaire ,(popularité : 3 %)