‘’Loi sur la presse : Vers les deux poids deux mesures’’




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 20 juin 2013  à 06 : 52 : 38
a

« Le magistrat va dire le droit uniquement. Il ne va pas tenir en considération les propos du porte parole du président de la république puisqu’ils ne sont écrit nulle part », c’est la réaction du président de l’Association Burundaise des Radios diffuseurs, ABR ce mercredi par rapport aux propos du porte parole du président de la république sur la loi régissant la presse.

Au cours de la conférence publique en province de Karuzi, Léonidas Hatungimana a en effet indiqué qu’au lieu de décrier cette loi, les journalistes devraient faire preuve de patience et constater que cette loi ne va pas du tout constituer une entrave à l’exercice du métier de journaliste.

De la part du président de l’Association Burundaise des Radios diffuseurs Vincent Nkeshimana, cela montre que le pouvoir de Bujumbura a déjà lui aussi constaté que cette loi contient des imperfections et qui sont contraires à l’exercice du métier de journaliste. Selon lui, la justice Burundaise ne va pas se servir de ces propos du porte parole du président de la république mais plutôt de la loi tel que inscrite dans cette loi sur la presse.

Le président de l’ABR doute que le juge risque plutôt d’user de deux poids deux mesures en mettant en application cette loi. Vincent Nkeshimana estime que le juge pourra sanctionner le journaliste en se servant de cette loi sur la presse surtout quand les propos du journaliste ne seront pas dans la droite ligne du pouvoir de Bujumbura.

Deux semaines après la promulgation de ce projet de loi, l’Eglise a demandé aux responsables des médias et au gouvernement de s’asseoir ensemble pour dissiper les malentendus autour de cette loi en vue promouvoir la liberté de la presse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

490 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 36 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 30 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 16 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 14 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 14 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 14 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 14 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 14 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 13 %)