Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


William MUNYEMBABAZI relaxé après 30 jours de garde à vue !




Par: Joseph Nsabiyabandi , vendredi 25 novembre 2011  à 08 : 48 : 23
a

William Munyembabazi , Secrétaire Général du CNDD de Léonard Nyangoma et ancien sénateur de ce parti de l’opposition, a été relaxé ce
Jeudi après 30 jours de garde à vue. Il était accusé par le Service National de Renseignement de détenir illégalement des armes et de travailler avec des groupes rebelles. Jean Bosco Nyakiki, son avocat, dit qu’il a été relaxé parce que les éléments à charge contre lui étaient fantaisistes.

Dans la foulée, la police avait effectué une fouille perquisition à son domicile mais elle n’a rien trouvé. Au même moment, son avocat n’avait pas cessé de clamer l’innocence de son client mais sans succès.

Au Burundi, l’intimidation et les arrestations abusives sont depuis quelques temps utilisées comme moyen pour dissuader les gens de l’opposition et faire taire toute voix discordante. Quand la société civile et d’autres personnes avisées dénoncent des actions des groupes armés qui perturbent la sécurité, le pouvoir dit qu’il n’y a pas de groupes armés organisés mais plutôt des bandits armés sans forces. Un fait qui surprend plus d’un, c’est que quand il s’agit de museler les opposants, le pouvoir les accuse de travailler avec les groupes rebelles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1280 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 6 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 6 %)

Ces deux crimes sont toujours impunis ,(popularité : 6 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 4 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 4 %)

Le sénat valide la nomination de six magistrats,(popularité : 4 %)

HRW en faveur des internautes ,(popularité : 4 %)

Rwembe : D’autres personnes vont porter plainte contre lui,(popularité : 4 %)

Kivyuka : Les assassinés ré-assassinés,(popularité : 4 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 4 %)