William MUNYEMBABAZI relaxé après 30 jours de garde à vue !




Par: Joseph Nsabiyabandi , vendredi 25 novembre 2011  à 08 : 48 : 23
a

William Munyembabazi , Secrétaire Général du CNDD de Léonard Nyangoma et ancien sénateur de ce parti de l’opposition, a été relaxé ce
Jeudi après 30 jours de garde à vue. Il était accusé par le Service National de Renseignement de détenir illégalement des armes et de travailler avec des groupes rebelles. Jean Bosco Nyakiki, son avocat, dit qu’il a été relaxé parce que les éléments à charge contre lui étaient fantaisistes.

Dans la foulée, la police avait effectué une fouille perquisition à son domicile mais elle n’a rien trouvé. Au même moment, son avocat n’avait pas cessé de clamer l’innocence de son client mais sans succès.

Au Burundi, l’intimidation et les arrestations abusives sont depuis quelques temps utilisées comme moyen pour dissuader les gens de l’opposition et faire taire toute voix discordante. Quand la société civile et d’autres personnes avisées dénoncent des actions des groupes armés qui perturbent la sécurité, le pouvoir dit qu’il n’y a pas de groupes armés organisés mais plutôt des bandits armés sans forces. Un fait qui surprend plus d’un, c’est que quand il s’agit de museler les opposants, le pouvoir les accuse de travailler avec les groupes rebelles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1183 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)

Des députés belges réclament justice pour Ernest Manirumva,(popularité : 2 %)

Enquêtes sur les exécutions extrajudiciaires : pour aboutir à quoi ? ,(popularité : 2 %)

’Probable avenir des Imbonerakure’’,(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

Cinq ans de prison pour Faustin Ndikumana, la défense interjettera appel ,(popularité : 2 %)

Remous autour d’une école construite en province de Bururi sur contribution de Rutana,(popularité : 2 %)