Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 23 juin 2013  à 18 : 46 : 14
a

« La Commission Nationale des Terres et autres Biens, CNTB, n’est pas au courant de ce groupe. Si réellement ils exigent de l’argent au nom de la commission, ils sont en train de tromper la population. Nous interpellons l’administration de suivre de près ces escrocs », ce sont les propos de Dieudonné Mbonimpa , le porte parole de la CNTB par rapport à un groupe d’hommes qui exigent de l’argent dans sous prétexte qu’ils vont les aider dans la résolution des conflits fonciers entre les résident s et les rapatriés en commune de Nyanza Lac de la province de Makamba .

Sur cette colline de Buheka en effet, un groupe de 5 personnes exigent une somme d’argent variant entre 250 et 300 milles francs Bu aux résidents et rapatriés sous prétextes qu’ils sont en train de résoudre leurs conflits fonciers au nom de la CNTB. Certains des habitants de la colline de Buheka du village de paix de la localité se sont d’ailleurs acquittés de cette obligation selon les sources sur place. Les responsables collinaires qui ont jugé bon de garder l’anonymat indiquent que ces gens pour la plupart sont membres du parti au pouvoir et qu’ils bénéficient d’une impunité de la part des autorités de la localité.

L’administrateur communal Prudence Kabura de sa part dit qu’il est au courant de ces pratiques dignes d’un autre âge. « Je les ai appelés pour résoudre définitivement le problème mais je n’ai pas eu le temps de les écouter » a-t-il souligné.

Cette commune de Nyanza Lac vient en tête parmi les communes qui ont accueilli un nombre important de rapatriés depuis qu’ils de retour au pays dans la province de Makamba. Elle est aussi la première à connaitre davantage de difficultés sociales dans la province suite au rapatriement selon les défenseurs des droits de l’homme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

477 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 4 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 3 %)

Le fond logement pour enseignants en difficultés financières,(popularité : 3 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 2 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)