Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Ngozi : Deux présumés assassins de deux européens arretés




Par: Désiré Nimubona , lundi 28 novembre 2011  à 18 : 03 : 42
a

La police vient de mettre la main sur deux grands présumés de la mort de deux coopérant européens tués ce dimanche soir, selon le gouverneur de la prince de Ngozi, Claude Nahayo, joint par téléphone ce lundi soir.

"Il s’agit de deux élèves irréguliers qui ont été arrêtés en possession d’un fusil de type pistolet, des objets volés dans la maison des victimes et surtout certains des billets en euro" a souligné le gouverneur de Ngozi.

Selon le gouverneur Claude Nahayo, les bourreaux avaient passé plus de quatre mois à planifier cette attaque et avaient même pris assez de temps pour connaitre toutes les installations électriques de la maison, avant de lancer cette attaque.

Deux personnes travaillant à l’hôpital de Kiremba dans la province de Ngozi avaient été tuées par un groupe d’homme armé de fusils ce dimanche soir, alors que les victimes se préparaient d’aller dormir.

Selon des sources administratives, ce groupe d’hommes armés avait fait irruption dans la résidence de ces humanitaires, ont coupé le courant et ont ouvert le feu sur une sœur qui travaillait dans cet hôpital qui est morte sur le champ, alors que ces bourreaux venaient de lui demander de l’argent ; au moins 4000 Euro, auraient été volés par des assassins.

Un autre humanitaire d’origine italienne avait été lui aussi tué loin de son domicile, car, disent ces mêmes sources, il avait été forcé par ces mêmes bandits armés de les conduire jusqu’à une certaine distance avant de lui administrer des balles.

Une autre humanitaire a été également blessé lors de cette attaque, selon des sources administratives de Kiremba, dans la province de Ngozi au Nord du Burundi.

Le vicaire général de Ngozi, Mgr Antoine Madaraga, qui a fait un déplacement sur le lieu du crime, accompagné par le gouverneur cette province et le Nonce Apostolique, a fait savoir qu’il y a espoir de retracer les commanditaires de cette attaque, car, souligne-t-il, des enquêtes ont été déjà lancées et une arme qui aurait été utilisé a été découverte.

Réactions en Italie

Le ministère des Affaires étrangères de l’Italie Giulio Terzi, vient de confirmer la mort de ces humanitaires tués à plus de 100 km au nord de la capitale burundaise.

Les nouvelles avaient déjà fait la une des médias dont l’agence MISNA, l’un des médias de l’Eglise Catholique basée en Italie, identifiant la victime comme Francesco Bazzani.

Le ministère des Affaires étrangères a écrit dans une note qu’il semble que la victime avait a été "kidnappée et tué plus tard en premier."

Le Ministre des Affaires étrangères, Giulio Terzi, informé de l’incident, a immédiatement contacté l’ambassadeur italien au Burundi dont le siège est à Kampala pour lui demander d’« obtenir des informations directes sur l’événement dramatique ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1173 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message