Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 4 juillet 2013  à 09 : 33 : 11
a

Le porte parole du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, Pr Gertrude Kazoviyo estime que les rapports critiques sur le Burundi prennent origine dans l’absence d’un débat interne sur les questions de l’heure comme la mauvaise gouvernance, les violations des droits de l’homme et la corruption économique.

Au cours d’une interview qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro par rapport au discours à la nation du 1er juillet du président de la république, ce professeur d’Université a fustigé l’absence de débat contradictoire sur les questions d’envergure nationales méritant un débat.

Le président de la république a en effet manifesté son désarroi de voir qu’il y a encore des burundais qui ne diffusent que de mauvais rapport sur le Burundi. Pour lui, ceux-ci devraient savoir qu’ils ont intérêt à donner une bonne image de ce pays.

Dans sa réaction, Gertrude Kazoviyo estime que ces rapports critiques sur ce pays de l’Afrique Centrale relèvent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du pays, dans la société civile que de l’opposition.

’’Le président de la république en même temps père de la nation ne devrait pas être choqué par des critiques mais plutôt chercher les réponses à ces revendications", dit-elle.

Selon elle, ces catégories participent à la construction de ce pays et ont besoin que leurs opinions participent à la construction de ce pays. « La nature humaine a horreur du vide », a-t-elle souligné.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

596 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 58 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 23 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 22 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 21 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 20 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 20 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 20 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 20 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 20 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 20 %)