Cambriolage à la CNIDH




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 4 juillet 2013  à 13 : 59 : 20
a

Quatre machines ordinateurs, leurs accessoires ont été volés dans la nuit de mardi à mercredi dans les bureaux de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme par des malfaiteurs qui, par après, ont pris le large selon le président de cette commission Frère Emmanuel Ntakarutimana.

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi matin, Frère Emmanuel Ntakarutimana a indiqué qu’à leur arrivée au service ils ont constaté que ce vol avait eu lieu pendant la nuit.

Lesdits voleurs se sont introduits dans les locaux de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, CNIDH, à l’insu des responsables de la sécurité qui se trouvaient sur place.

Pour y arriver, ces derniers ont escaladé les murs des maisons de la CNIDH et ont défoncé les fenêtres le tout dans le silence total, selon toujours le président de la Commission nationale Indépendante des Droits de l’Homme, CNIDH.

Frère Emmanuel Ntakarutimana tranquillise la population en indiquant que les dossiers les plus importants n’ont pas été volés parce qu’ils avaient d’autres stratégies pour conserver les dossiers brulants pour le pays.

Selon lui, les deux veilleurs sur place pendant la nuit n’ont pas pu repérer les voleurs. Il a dit que dans l’entre temps les responsables de la police ont pris en main le dossier et qu’ils sont entrain d’enquêter sur le dossier.

La CNIDH fait enquête sur les dossiers ayant trait à la violation des droits de l’homme au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

509 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 39 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 8 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)