Makamba : Le frère de Gahimbare plaide pour sa sécurité




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 8 juillet 2013  à 07 : 14 : 21
a

« Je dois la vie sauve grâce à un militaire qui loue ma maison parce qu’il a refusé que les policiers m’amène dans une localité inconnue jusqu’ici », ce sont les propos de Meschack Tuyisenge, un membre du parti Frodebu ce vendredi dans la commune et province de Makamba.

Ce membre du parti FRODEBU, Front pour la Démocratie au Burundi, a indique que mercredi de la semaine écoulée semaine vers minuit la police s’est rendue dans sa maison et l’a obligé de quitter la maison pour qu’il amène vers une destination toujours inconnue. Un militaire proche de sa maison a indiqué qu’il ne pourrait pas laisser la police le transporter vers une autre localité sous prétexte qu’il pourrait être poursuivi lui aussi s’il laissait partir les policiers agir ainsi. Il se dit victime de son appartenance au parti FRODEBU.

"Le même policier du nom de Justin m’a suivi lorsque nous étions en campagne électorale à Kinyinya. Il était à bord d’une moto de la police ’’ a-t-il souligné.

Cet homme dit que ce policier a braqué un fusil de type kalashnikov sur sa tête. « Mes enfants ont pleuré abondamment. Une foule nombreuse est venue près de la maison et les policiers se sont résolus de quitter la place sans moi », a-t-il souligné .

Maintenant, le commissaire de la police en province de Makamba tranquillise ce membre du Frodebu. Il a dit qu’ils étaient à recherche d’un voleur de matelas.

Le procureur de la république a décidé de prendre en main le dossier judiciaire de Meschack Tuyisenge, frère à l’ancien ministre de la bonne gouvernance Jean Baptiste Gahimbare.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

843 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Sommet USA-Afrique : La question des mandats tombe parmi les premières,(popularité : 4 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre,(popularité : 3 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 3 %)

L’opposition et les alliés du pouvoir appellent le gouvernement à reprendre le dialogue,(popularité : 3 %)

Les résultats provisoires des provinces en temps réels : Muyinga,(popularité : 3 %)

La cour constitutionnelle valide les sénatoriales du 24 juillet 2015,(popularité : 3 %)

Seul un dialogue inclusif permettra des élections inclusives en 2015 ,(popularité : 3 %)