Rwembe : D’autres personnes vont porter plainte contre lui




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 12 juillet 2013  à 16 : 48 : 26
a

Ce mercredi pendant le procès contre Michel Nurweze, au moins 3 familles sont venus séance tenante évoquer que les leurs sont morts probablement à cause de cet ancien commissaire adjoint de la police de Gitega. L’une de ces familles est celle qui était venue de Bubanza. C’est l’enfant d’Issa Kantunda dont la police a retrouvé le corps sans vie plus tard à Mwaro en juin 2012 qui était là pour plaider sa mort lui aussi . Zachrie Ngenzubuhoro, l’une des personnes qui avait porté plainte contre Michel Nurweze a indiqué qu’il avait été incarcéré dans un cachot tenu secret avec quelqu’un qui lui avait dit qu’il s’appelait Nzungu c’est-à-dire le fils d’Issa Kantunda

Zachrie Ngenzubuhoro a dit qu’il a plus tard entendu sur les médias que celui-ci était mort. « Je suis venu suivre ce procès parce que j’ai aussi à dire », a souligné Issa Kantunda avant que le chef du siège ne le chasse de la barre sous prétexte que le tribunal n’en était pas au courant. L’Association pour la Promotion des Droits Humains a indiqué qu’un autre homme originaire de cette province de Gitega à la même période a été exécuté et que le corps sans vie a été retrouvé plus tard et jette la responsabilité de ce crime sur l’ancien commissaire adjoint de la police de Gitega.

« J’avais avisé le commissaire de la police et le gouverneur après avoir entendu qu’un jeune homme avait été kidnappé par Rwembe.L’APRODH a affirmé avoir participé dans l’enterrement de cette personne à Bugendana . Parmi les 3 familles qui étaient à Gitaga ce jour du procès de Rwembe et qui disaient qu’elles avaient perdu les leurs, Pierre Claver Mbonimpa a dit qu’il savait deux d’entre elles. Ces infractions viennent s’ajouter probablement sur 3 autres pour lesquelles le verdict sera rendu le 10 aout 2013.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

683 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 5 %)

Léandre BUKURU décapité par ses assassins, que justice soit faite,(popularité : 5 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 2 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 2 %)

Muyinga : Le CNDD-FDD se dissocie de ses jeunes zélés ,(popularité : 2 %)

Le CPJ et HRW s’inscrivent en faux contre l’intimidation des média au Burundi,(popularité : 2 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 2 %)

Les agresseurs de Yannick Nihangaza désormais entre perpétuité et pendaison ,(popularité : 2 %)

La fondation Henri Dunant soutient Pierre Claver Mbonimpa,(popularité : 2 %)