Ouverture de l’atelier des bailleurs de fond sur des promesses d’aide envers le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 15 juillet 2013  à 17 : 39 : 16
a

Le secteur de l’éducation, la santé, l’agriculture, les infrastructures routières, la communication et l’information, l’énergie, les terres, sont certains des secteurs de la vie du pays qui devraient mériter une attention particulière de la par du président de la république lors de l’ouverture d’une conférence sectorielle des bailleurs de fond sur le Burundi ce lundi.

Cette conférence a vu la participation des partenaires au développement du Burundi notamment la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, le Programme des Nations Unies pour le Développement, l’Union Européenne et autres qui ont renouvelé leur soutien envers le Burundi comme ils l’avaient fait lors de conférence des bailleurs de fond de Genève qui a eu lieu il y a dix mois.

Malgré la persistance de la crise économique qui fait aussi parler d’elle en Occident, ces organisations partenaires au développement du Burundi ont promis de continuer à appuyer le Burundi.

Dans son allocution, le représentant du secrétaire général des Nations Unies au Burundi, Parfait Onanga Anyanga, a indiqué que les Nations Unies sont prêtes à appuyer le Burundi.

Il est revenu encore une fois sur l’attention que les organisations de la société civile et, au premier chef, le pouvoir de Bujumbura devraient porter notamment sur le respect des droits de l’homme, du respect des droits civils et politiques, de la promotion de la bonne gouvernance et autres pour bénéficier de ce soutien.

Les promesses de ces organisations qui ne sont encore devenues réalités seront financées à travers le Cadre Stratégique de la lutte contre la pauvreté deuxième génération.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

413 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 6 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 5 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 4 %)

Bujumbura frappé par la pénurie du ciment,(popularité : 3 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 3 %)

Quand la loi bloque les activités commerciales,(popularité : 3 %)

Le budget 2016 voté par le parlement burundais,(popularité : 3 %)

La BRB met la main sur les devises des personnes morales, PARCEM en voit une crise,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le crédit warrantage : un moyen de sécuriser la production agricole au Nord du Pays,(popularité : 3 %)

La création d’une union monétaire n’est pas pour demain ,(popularité : 3 %)