Un pas certes dans la lutte contre la torture,…mais




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 18 juillet 2013  à 15 : 41 : 15
a

La satisfaction est totale dans l’Association Chrétienne pour l’Abolition de la Torture ce mercredi après que le parlement ait adopté à l’unanimité le protocole facultatif portant convention contre la torture, les traitements, cruels, inhumains et dégradants.

De la part du président de cette association, Armel Niyongere désormais les organisations de lutte contre la torture , les traitements inhumains et dégradants auront droit de suivre de près les cas de violations dont sont souvent victimes les personnes détenues de manière préventives parce qu’elles auront le droit de visiter les cachots . "Ces organisations auront les possibilités de plaider en faveurs des probables personnes victimes de ses infractions", a t il souligné .

"Tout n’est pas terminé", a souligné cependant le président de l’ACAT. Selon Armel Niyongere, la justice Burundaise n’est pas encore totalement indépendante raison pour laquelle l’on ne pourrait pas tellement se réjouir. Pour lui, tel constitue un défi pour que le droit soit dit le plus objectif possible. Le Burundi est le 69ème pays dans le monde à pouvoir adopté ce protocole facultatif portant convention contre la torture, les traitements, cruels, inhumains et dégradants.

Dans l’explication des motifs au parlement, le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana a indiqué que le Burundi dans la sous région des pays de l’Afrique de l’Est, sera le seul à adopter ce projet de loi. Cela dit, le Burundi servira à travers d’exemple ce projet de loi en luttant contre ces infractions dans cette sous régions ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

258 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions,(popularité : 22 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 20 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 20 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 20 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 19 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 18 %)

Le chef des Renseignements burundais remplacé,(popularité : 18 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 18 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 17 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 16 %)