Un pas certes dans la lutte contre la torture,…mais




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 18 juillet 2013  à 15 : 41 : 15
a

La satisfaction est totale dans l’Association Chrétienne pour l’Abolition de la Torture ce mercredi après que le parlement ait adopté à l’unanimité le protocole facultatif portant convention contre la torture, les traitements, cruels, inhumains et dégradants.

De la part du président de cette association, Armel Niyongere désormais les organisations de lutte contre la torture , les traitements inhumains et dégradants auront droit de suivre de près les cas de violations dont sont souvent victimes les personnes détenues de manière préventives parce qu’elles auront le droit de visiter les cachots . "Ces organisations auront les possibilités de plaider en faveurs des probables personnes victimes de ses infractions", a t il souligné .

"Tout n’est pas terminé", a souligné cependant le président de l’ACAT. Selon Armel Niyongere, la justice Burundaise n’est pas encore totalement indépendante raison pour laquelle l’on ne pourrait pas tellement se réjouir. Pour lui, tel constitue un défi pour que le droit soit dit le plus objectif possible. Le Burundi est le 69ème pays dans le monde à pouvoir adopté ce protocole facultatif portant convention contre la torture, les traitements, cruels, inhumains et dégradants.

Dans l’explication des motifs au parlement, le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana a indiqué que le Burundi dans la sous région des pays de l’Afrique de l’Est, sera le seul à adopter ce projet de loi. Cela dit, le Burundi servira à travers d’exemple ce projet de loi en luttant contre ces infractions dans cette sous régions ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

217 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 2 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 2 %)