Conférence sectorielle sur le CSLP2 : La montagne a accouché d’une souris




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 18 juillet 2013  à 12 : 12 : 54
a

Le président de l’association Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et le changement des Mentalités a indiqué que la rencontre du 15 au 16 entre les pays partenaires au développement du Burundi et le gouvernement est significatif de rendez vous manqué parce que les bailleurs n’ont rien promis de concret.

Selon lui, la plupart des bailleurs ont fait preuve d’une timidité inédite pendant la conférence. Ils ont encore promis d’aider le Burundi au moment où le gouvernement s’attendait à ce qu’ils joignent la parole à l’acte par rapport aux promesses de Genève. La PARCEM estime que même les 46% que le gouvernement des promesses dit avoir déjà recouvré restent au niveau des promesses. « Même ceux qui ont accepté de parler ce sont limités au niveau des engagements traditionnels », a-t-il déploré.

De la part de la PARCEM, la balle se trouve dans le camp du pouvoir de Bujumbura. La réforme de la gouvernance, la loi du mérite dans l’accès à l’emploi sont certains des défis pour ce pays de l’Afrique centrale. Faustin Ndikumana demande au pouvoir de Bujumbura de supprimer aussi les avantages colossaux dont bénéficient certains dignitaires de ce pays en matière d’exonérations. L’ambassadeur de la Belgique au Burundi a indiqué lors de cette conférence sectorielle l’aide envers le Burundi sera beaucoup plus conditionnée par la transparence des élections prévue en 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

511 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 11 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 5 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 2 %)

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 1 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 1 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 1 %)