Le RCP apporte son Soutien aux étudiants en grève




Par: Désiré Nimubona , mercredi 24 juillet 2013  à 16 : 05 : 50
a

L’association Réseau des Citoyens Probes « regrette l’ensemble des mesures draconiennes prises à l’endroit des étudiants du deuxième Baccalauréat de l’Université du Burundi », selon lesquelles, cinq des étudiants sont renvoyés définitivement de l’enseignement supérieur.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi à Bujumbura, RCP considère que la grève des étudiants est légitime au moment où ils revendiquaient le versement de leurs bourses.

Selon le communiqué, « la bourse (est) l’élément indispensable pour assurer les besoins fondamentaux de la vie des étudiants ».

Pour mettre les choses dans l’ordre, cette association dénonce l’usage de la force et demande « d’annuler l’ordonnance ministérielle qui n’a pas de fondement et contradictoire aux poursuites pénales initiées ».

Le RCP trouve que les problèmes des étudiants de cette université se trouvent ailleurs surtout avec le retard des bourses seul moyen de survie des étudiants boursiers.

En définitive, cette association demande au gouvernement d’analyser la question d’une façon profonde et non superficiellement, tout en songeant aussi « aux cadres de demains en leur donnant la bourse modique du mois de juin et juillet ».

L’université devrait rendre, régulièrement, public les causes des retards répétitives de la bourse des étudiants et d’assainir le climat de travail et d’apprentissage, tout en gardant un esprit d’échange entre les étudiants et les responsables de l’Université du Burundi.

La semaine dernière, les étudiants des deuxièmes années se sont montrés inquiets par le retard dans le payement de leurs bourses des mois de juin et juillet cette année.

Fâchés, ils se sont rendu devant le bureau du recteur au campus Mutanga et y ont observé un sit in. Personne des travailleurs de cette université qui était dans ce bloc administratif n’a pas pu sortir.

Au bout d’un certain temps, la police, matraque dans la main et gaz lacrymogène dans l’autre est venu et a échoué de convaincre les étudiants de vider les lieux et utilisé la force. Tout l’après-midi de jeudi dernier, les étudiants en grève et les policiers se sont lancé des pierres et la situation est une dizaines des étudiants arrêtés par la police.

Bien que certains de ces étudiants aient été arrêtés, le mouvement a continué mais la justice, après audition des douze étudiants arrêtés, a décidé de les libérer.

Le RCP n’est pas le seul à soutenir les étudiants. La Ligue des Droits de l’Homme Izere et le Forum de Conscience et le Développement avaient demandé aux responsables du pays d’octroyer à temps la bourse des étudiants de l’université du Burundi.

Ces deux associations, comme d’ailleurs le RCP, avaient demandé aussi aux étudiants de réclamer pacifiquement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

375 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 4 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 2 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 2 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 2 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 2 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 2 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 2 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)