Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi




Par: Désiré Nimubona , mardi 29 novembre 2011  à 18 : 06 : 57
a

Les Etats Unis d’Amérique se montrent inquiets par la sécurité des voyageurs au Burundi et surtout celle de son personnel, selon communiqué rendu publique vers la fin de cette semaine, par le département d’Etat Américain.

« Parce que le Burundi participe au maintien de la paix en Somalie, l’organisation terroriste somalienne Al-Shabaab a menacé de mener des attaques terroristes au Burundi. Il peut également cibler les intérêts américains au Burundi », lit-on dans un communiqué rendu publique par le département d’Etat Américain ce weekend.

A part les attaques des insurgés islamistes Al Shebaba, les américains constatent que les « échanges de tirs et des attaques à la grenade sont courants même dans les zones urbaines densément peuplées ».

S’adressant aux citoyens américains, le Département d’Etats Américain souligne : " Vous devriez rester à l’intérieur, dans une salle intérieure du rez de chaussée, si des tirs ou des explosions se produisent à proximité".

Les Crimes communs comprennent les agressions, cambriolages, vols, braquages de véhicules. "Les visiteurs doivent garder les portes et les fenêtres du véhicule verrouillées, et être prudents lorsque vous arrêtez dans la circulation dense, en raison de la menace de vol », souligne le communiqué.

Les citoyens américains doivent être conscients que même les rassemblements et manifestations pacifiques peuvent tourner dans des violences. "Les citoyens américains résidant ou voyageant au Burundi sont rappelés à maintenir un niveau élevé de sensibilité sur la sécurité en tout temps et éviter les rassemblements politiques, des démonstrations et des foules de toute nature », ajoute le communiqué.

Même des événements sportifs, apparemment pacifiques, peuvent se politiser et tourner à la violence, continue le communiqué du département d’Etat Américain.

Le premier vice président de la république Terence Sinunguruza avait appelé , au début du mois de Novembre aux corps de sécurité et de défense de doubler de vigilance contre les Al Shebab, en demandant de doubler la sécurisation des endroits publics tels que l’aéroport de Bujumbura, les écoles, les églises et les bâtiments de l’Etat, surtout ces derniers jours de l’année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1775 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 51 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 11 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 3 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 2 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)