La cohabitation politique est bonne de la part de Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 1er août 2013  à 07 : 51 : 38
a

Les partis politiques et les conseils communaux exercent leurs activités politiques sans entraves selon un rapport rendu public au palais des congrès de Kigobe ce mercredi par la commission politique permanente au sein du parlement burundais.

Ce rapport part d’une série de visite effectuée dans une dizaine de province du pays par cette commission. Aimé Nkurunziza , le président de cette commission a indiqué que les partis politiques sont libres d’organiser les activités des partis politiques respectifs à part quelques irrégularités.

Ces dernières sont entre autres, le vol des drapeaux notamment dans les provinces de Makamba , Cibitoke , Muyinga et ailleurs. Les jeunes du parti au pouvoir organisent des rondes nocturnes notamment en commune de Murwi de la province de Cibitoke. Dans cette même province, les membres du parti au pouvoir ont été recensés. Les parlementaires de l’Uprona ont indiqué que que deux pratiques relèvent de l’inédit dans un pays de droit. Aussi longtemps que le pays n’est pas en guerre ces rondes ne devraient pas avoir lieux pendant la nuit.

Les conseils communaux fonctionnent… mais

Un autre chapitre important dans ce rapport concerne le fonctionnement des conseils communaux. Ils fonctionnent normalement selon toujours ce rapport. Cependant, le président de la commission a dit que depuis 2013 le conseil communal ne fonctionne pas bien à cause de certaines personnes qui n’entendent pas y adhérer convenablement pour servir ceux qui les ont élus.

Dans d’autres communes du pays les administrateurs communaux sont à la merci du conseil communal qui est toujours disposé à les limoger. Le conseil communal de Rumonge propose à travers ce rapport que les administrateurs communaux soient plutôt élus au niveau de la commune par la population pour venir à bout de ce problème.

Selon certains, ce rapport ne montrent pas réellement la façon dont les conseils communaux et les partis politiques fonctionnent à travers le pays mais plutôt l’état des lieux des liens entrent les administratifs et les responsables de certains partis politiques. Beaucoup de défis qui se trament dans la vie politique du Burundi méritent une attention notamment la façon dont les chefs de zones sont nommés ces derniers jours et le limogeage en cascade en faisant fi de la loi et au profit du parti au pouvoir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

294 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Le Burundi est - il intéressé par la présidence de l’EALA ? ,(popularité : 4 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 4 %)

La Nouvelle Zélande - le Burundi : Une Coopération absente mais nécessaire ,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Burundi : La constitution nécessite une révision, dit le premier rapport de la CNDI,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspicions autour du rapport semestriel de la CNDI,(popularité : 3 %)