2015 : L’Uprona est- il pour la candidature de Pierre Nkurunziza ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 2 août 2013  à 07 : 38 : 53
a

« Au niveau de l’Uprona ce n’est pas du tout notre cheval de bataille. Nous nous débattons pour la sauvegarde des acquis d’Arusha en particulier les équilibres ethniques et autres ». C’est la réponse plus ou moins mitigée de Charles Nditije par rapport à la position de ce parti sur la probable candidature de Pierre Nkurunziza aux élections présidentielles prévue en 2015.

Au cours d’une interview exclusive à la Radio Isanganiro sur le contenu du projet de code électoral élaboré dans le souci des élections de 2015, Charles Nditije a indiqué ce jeudi que ledit projet de loi a déjà été analysé en conseil des ministres. Selon lui, certaines des innovations que ce projet de loi apportent risquent certes d’avoir pour conséquences l’amendement de la constitution et probablement même la loi communale mais pas de manière fondamentale.

Ces chantiers ne risquent elles pas de réserver des suites inattendues au calendrier électoral de 2015 ? « Non. Nous sommes en avance en comparaison avec celles de 2010 », a souligné le président de l’Uprona en ajoutant aussi que acteurs politiques du Burundi ne devraient pas se leurrer aujourd’hui quant au stade actuel dans la préparation des élections de 2015.

Au moment où certains acteurs politiques burundais estiment que les intrigues au sein de l’Uprona surtout quand il est question d’enjeux liés aux élections ne se jouent pas tambour battant Charles Nditije précise tout simplement qu’ils attendent 2015 pour participer aux élections.

Dans tous les cas, difficile pour le moment de dire avec exactitude si la polémique qui a enflé ces mois passés autour de la probable révision de la constitution qui viserait la candidature de Pierre Nkurunziza aux élections présidentielles de 2015 reste d’actualité. « Les acquis d’Arusha », voilà la phrase récurrente chez Charles Nditije , l’actuel président du parti du héro de l’indépendance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

949 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 3 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 3 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 3 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 3 %)