Quatre mois d’impayés pour les enseignants du CONAPES




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 4 août 2013  à 09 : 02 : 28
a

La grogne est vivace parmi les syndicalistes du Conseil National du Personnel Enseignant du Secondaire. Le président de ce syndicat Emmanuel Mashandari a indiqué ce vendredi que certains membres de ce syndicat viennent de passer 4 mois sans avoir accès aux salaires malgré les promesses de régularisations par la ministre de la fonction publique le mois écoulé.

Emmanuel Mashandari , le président de ce syndicat a dit qu’ils ont été au ministère de tutelle pour voir si réellement les revendications de ces personnes sont fondées. Sidéré, le président du syndicat CONAPES n’en revient pas : Les familles sont dans des conditions d’extrême pauvreté et sont menacées d’être chassées de leurs maisons.

Dans certaines provinces du pays notamment à Ngozi et Gitega, certains de ces enseignants disent qu’ils se sont rendus dans leurs banques respectives pour voir l’état des comptes bancaires mais se disent scandalisés par le double langage de la ministre de la fonction publique qui avait pourtant promis de rétablir ces enseignants dans leurs droits.

Jusqu’à présent bien qu’elle avait promis de s’exprimer sur la question, la ministre a refusé de joindre la parole à l’acte. Difficile de la trouver au téléphone.

Les enseignants du secondaire avaient grevé au mois de mai sur base de revendication des grades liés à leurs diplômes dans la carrière. Après mult tractations avec la ministre de tutelle, ils s’étaient résolus d’arrêter le mouvement pour permettre aux élèves d’aller en vacances avec les résultats annuels.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

262 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 6 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 4 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

9 mois de silence radio : Des habitants de Rumonge s’expriment,(popularité : 4 %)

Burundi : Les études universitaires publiques à crédit ,(popularité : 4 %)

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme ,(popularité : 4 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 4 %)

Education : Des cours non ou mal enseignés au 3ème trimestre à Rumonge,(popularité : 4 %)

Burundi : les autodidactes à l’Exetat doivent contribuer à leurs prises en charge,(popularité : 4 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 4 %)