170 personnes tuées au courant du 1èr semestre de l’année




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 4 août 2013  à 09 : 41 : 15
a

Gabriel Nizigama a indiqué que la sécurité est relativement bonne à travers le pays bien que 170 personnes furent tuées au courant de ce premier semestre de l’année.

Lors de la séance des questions orales à l’assemble nationale ce vendredi le ministre de la sécurité publique a indiqué que les provinces qui ont enregistré plus de morts sont notamment Cibitoke, Bubanza et Bujumbura. Les raisons de ces tueries sont surtout les problèmes de terres, la sorcellerie et conflits familiaux selon Gabriel Nizigama.

Parmi les inquiétudes des parlementaires figurent en particulier les cas d’acquittement des policiers accusés de cas d’exécutions extrajudiciaires, les crimes devenus répétitifs dans lesquels sont souvent cités les policiers notamment dans la province de Ruyigi, la problématique des armes qui pullulent encore dans les ménages burundais et autres.

Le parlementaire Yves Sahinguvu a indiqué de sa part que l’insécurité qui prévaut dans la sous région est de nature à se répercuter sur le Burundi raison pour laquelle les pouvoirs devraient prêter une attention aux armes qui sont signalées dans cette sous régions. « Aussi longtemps la sous région vit au rythme de la guerre, il sera difficile pour le Burundi de profiter des dividendes de la paix », a-t-il souligné.

Le ministre de la sécurité publique a signalé que la police ne ménagera rien pour rétablir la sécurité. Quant à ceux qui parlent des cas d’impunité dont la police bénéficierait, Gabriel Nizigama a dit que ceux qui sont libres le sont parce que le droit a été dit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

442 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 74 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 9 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 8 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 4 %)

Bujumbura secoué par des grenades ce matin, un mort et une trentaine de blessés,(popularité : 4 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

"INKARABWE", une menace à Bubanza,(popularité : 3 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 3 %)

Des policiers burundais attendus en Centrafrique ,(popularité : 3 %)