Agathon Rwasa exclu du FNL, dit Bigirimana




Par: Désiré Nimubona , mercredi 14 août 2013  à 12 : 25 : 54
a

Le président contesté du FNL Agathon Rwasa vient d’être exclu du parti FNL, selon une déclaration faite par le secrétaire général du FNL Jacques Bigirimana.

Dans une conférence de presse tenue ce mercredi 14 août 2013 à Bujumbura, par le président du FNL Emmanuel Miburo et Jacques Bigirimana secrétaire général, « Agathon Rwasa est en train de recruter parmi les jeunes » des agents qui lui aideront à perturber la sécurité du pays.

Bigirimana explique qu’Agathon Rwasa est en train de circuler tout le pays disant que bientôt il sera président de la République après avoir renversé le pouvoir actuel.

Selon ces dires, Rwasa, qui rêve toujours d’être président a dit que dans quelques jours, Pierre NKurunziza (président de la république), Edouard Nduwimana (Ministre de l’intérieur), Adolphe Nshimirimana (patron des renseignements) et Jacques Bigirimana seront ménottés et Rwasa sera proclamé comme président. Proclamé président par qui et qui se cache derrière ce coup ? Pas de réponse !

Cette aile du FNL reconnue par le Gouvernement dit que Rwasa trompe la communauté internationale qu’il veut la paix alors que ces intentions sont autres.

« Nous demandons à la communauté internationale qui le soutient de nous comprendre », renchérit Bigirimana, visiblement en colère.
Selon Bigirimana, son parti ne peut pas s’associer à une personne comme Rwasa en train de préparer le pire.

« On ne peut pas mentir devant les journalistes » dit Bigirimana, ajoutant que les preuves contre son rival ne manquent pas. Rwasa ou son porte-parole n’ont pas encore réagit face à ces accusations.
Rwasa venait de réapparaitre 3 ans après sa clandestinité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1990 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 9 %)

Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 5 %)

Burundi : Le président Nkurunziza trace la ligne rouge,(popularité : 5 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 5 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza prete serment aujourd’hui,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Un deuxième ombudsman burundais dont l’élection ne plaît pas à tous,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)