La sortie médiatique du parti FNL pro gouvernement n’est pas un hasard




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 17 août 2013  à 20 : 04 : 41
a

« Mais qu’à cela ne tienne, tout vient de quelque part », c’est une phrase un peu ironique de l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye par rapport aux déclarations du président du parti FNL reconnu par le gouvernement de Bujumbura selon lesquels le leader historique de ce parti est évincé après son retour à la scène politique.

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi en tant qu’ancien détenu sur des mobiles politiques aussi fallacieux inventés par le pouvoir de Bujumbura en 2006 mais aussi comme acteur politique, Domitien Ndayizeye a dit que les propos d’Emmanuel Miburo ne sont pas du tout le fait du hasard.

Il a indiqué que les déclarations selon lesquels Rwasa serait sur le point de faire sauter les institutions en place devraient dans un premier temps être dites par les structures habilitées et qui sont d’ailleurs nombreuses à savoir le service national des enseignements relevant de la présidence, de la police nationale ou de l’armée.

Paradoxe certes, mais l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye estime que cette sortie médiatique montre que la sécurité de Rwasa et de ses proches est préoccupante. Même si le tombeur de Rwasa a évincé celui-ci du parti, l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye estime que Rwasa a certes du pain sur la planche pour sa carrière politique « Avant de mettre fin à son exil politique, il s’était préparé à ce scénario au regard de sa première sortie médiatique »a-t-il souligné.

Le fait que Bujumbura parle qu’il est favorable au retour au pays des exilés politiques et qu’en même temps il s’indigne du retour de Rwasa dans la vie politique relève du paradoxe, selon Domitien Ndayizeye.
« Le mieux aurait été de s’opposer contre son retour au pays et de prendre des armes contre cette milice dont les tombeurs de RWASA proclament aujourd’hui », a souligné Domitien Ndayizeye.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1833 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 4 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 3 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 3 %)

Le CNARED dit non au dialogue interne, mais oui à la négociation,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Burundi : Le projet de loi sur Crédit-Bail adopté sur fond d’interrogations,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine ,(popularité : 3 %)