La sortie médiatique du parti FNL pro gouvernement n’est pas un hasard




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 17 août 2013  à 20 : 04 : 41
a

« Mais qu’à cela ne tienne, tout vient de quelque part », c’est une phrase un peu ironique de l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye par rapport aux déclarations du président du parti FNL reconnu par le gouvernement de Bujumbura selon lesquels le leader historique de ce parti est évincé après son retour à la scène politique.

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi en tant qu’ancien détenu sur des mobiles politiques aussi fallacieux inventés par le pouvoir de Bujumbura en 2006 mais aussi comme acteur politique, Domitien Ndayizeye a dit que les propos d’Emmanuel Miburo ne sont pas du tout le fait du hasard.

Il a indiqué que les déclarations selon lesquels Rwasa serait sur le point de faire sauter les institutions en place devraient dans un premier temps être dites par les structures habilitées et qui sont d’ailleurs nombreuses à savoir le service national des enseignements relevant de la présidence, de la police nationale ou de l’armée.

Paradoxe certes, mais l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye estime que cette sortie médiatique montre que la sécurité de Rwasa et de ses proches est préoccupante. Même si le tombeur de Rwasa a évincé celui-ci du parti, l’ancien président de la république du Burundi, Domitien Ndayizeye estime que Rwasa a certes du pain sur la planche pour sa carrière politique « Avant de mettre fin à son exil politique, il s’était préparé à ce scénario au regard de sa première sortie médiatique »a-t-il souligné.

Le fait que Bujumbura parle qu’il est favorable au retour au pays des exilés politiques et qu’en même temps il s’indigne du retour de Rwasa dans la vie politique relève du paradoxe, selon Domitien Ndayizeye.
« Le mieux aurait été de s’opposer contre son retour au pays et de prendre des armes contre cette milice dont les tombeurs de RWASA proclament aujourd’hui », a souligné Domitien Ndayizeye.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1842 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Bujumbura voudrait amender quels articles dans la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)