RDC : Les Etats Unis demandent au M23 de déposer les armes sans conditions




Par: Désiré Nimubona , lundi 26 août 2013  à 13 : 48 : 59
a

Les Etats Unis d’Amérique ont demandé dimanche au M23 (Mouvement du 23 Mars) de « cesser immédiatement les hostilités, déposer les armes et de se dissoudre, conformément à la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies ».

Dans un communiqué de ce dimanche, rendu public par Marie Harf, porte parole adjoint du Département d’Etat Américain, l’administration Obama est navrée par des exactions imputables au groupe rebelle soutenu par le Rwanda, bien que ce dernier ne cesse de le nier.

« Nous condamnons les actions du M23, qui ont entraîné la mort de civils, les attaques contre la Mission de Maintien de la Paix des Nations Unies (MONUSCO), et des déplacements important des population », peut on lire dans ce communiqué.

Les Etats Unis déplorent aussi l’attaque du Rwanda voisin par le M23. Dans ce communiqué Marie Harf dit « Nous sommes également préoccupés par les rapports de bombardements à travers la frontière rwandaise, y compris des rapports crédibles de l’ONU que le M23 a tiré sur le territoire rwandais ».

Face à cette tension qui risque d’occasionner des pertes humaines de plus ou même de trop, les Etats Unis demandent au Rwanda et à la RDC d’éviter des affrontements militaires entre les deux pays, pour ne pas causer le pire dans les milieux des civils.

Il ya quelques jours, des combats se sont déroulés au tour de la ville de Goma, une ville qui avait été prise par le M23 avant de se retirer sur demande des pays de la région.

La semaine dernière, les Nations Unies avaient annoncé le début des enquêtes après la mort de deux manifestants, une mort qui a suscité la colère des habitants de Goma, accusant la MONUSCO d’avoir tiré sur ces manifestants. Ici les casques bleus originaires du Paraguay ont été pointés du doigt par les habitants de Goma d’avoir tiré sur les manifestants qui tentaient de pénétrer dans une base onusienne.

Ces congolais de Goma et des villages environnants, voulaient pénétrer dans une base de la MONUSCO, protestant contre l’attaque par des obus, samedi par des éléments du M23 dans la ville de Goma, alors que les NU avaient annoncé une zone de sécurité depuis le moi dernier au tour de cette ville.

« La Monusco a pour mission de protéger les civils, il est inconcevable qu’elle ait pu tirer sur la population de Goma », réplique Charles Bambara, le directeur de l’information publique de la Mission de l’ONU, cité par RFI.

La mission des nations Unies au Congo est l’une, des plus importantes au monde avec au moins 17.000 homes.

Nous n’avons pas encore réussi à s’entretenir avec les leaders de ce groupe armé opérant à l’est du Congo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1127 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 54 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 11 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 3 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 2 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)