2015 et Pierre Nkurunziza : l’heure des intrigues aurait sonné




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 30 août 2013  à 07 : 41 : 44
a

« Seule la cour constitutionnelle pourra trancher en faveur ou non du président de la république », c’est le point de vue du président du comité de pilotage du projet de formation pour l’éducation patriotique au Burundi par rapport à la validité ou non de la probable candidature de Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Au cours d’un atelier médias sur l’éducation à la patrie Thérence Mbonabuca a essayé de répondre à cette question qui fait polémique ces derniers jours entre les acteurs de la vie politique au Burundi. Selon lui, ce comité de pilotage n’a rien à en dire encore moins à prendre position par rapport à cette question qui fait semer plus d’encre et de salive.

Argument du directeur général chargé de l’administration territoriale certes, mais les avis sont autres du coté de l’ADC-Ikibiri. « Les Burundais se sont convenus qu’un président ne peut être à la tête de l’exécutif plus de deux fois », ce sont les propos de Léonce Ngendakumana ce mercredi autour de la probable candidature du président de la république Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Au cours d’une interview qu’il a en effet accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi, le président de l’Alliance Démocratique pour le Changement ADC Ikibiri a indiqué que les partis politiques regroupés au sein de l’ADC-Ikibiri n’entendent pas cautionner la candidature de Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Selon lui, cet homme politique veut continuer à être à la tête de l’exécutif en protégeant les intérêts de certaines hautes autorités de cde pays. D’après lui, en moins que Pierre Nkurunziza ne veuille s’écarter de la constitution, cette dernière ne lui permet pas de briguer un troisième mandat à la tête de l’exécutif. La sortie de Léonce Ngendakumana a lieu au moment où le président de la république s’est exprimé sur la question de manière malicieuse sur la question.

C’est pour préparer l’opinion

Dans son récent discours à la nation, Pierre Nkurunziza a dit qu’il vient de faire 3 ans à la tête des institutions grâce au vote au suffrage universel. De la part de certains analystes et en particulier Gertrude Kazoviyo , le président de la république a voulu lancer dans l’opinion l’idée de sa candidature aux élections présidentielles de 2015.

Au moment où l’ADC-Ikibiri se déclare déjà contre sa candidature, l’Uprona a indiqué de sa part qu’avec les élections de 2015 celui-ci ne constitue pas le cheval de bataille. « Pour l’Uprona la primauté est les acquis d’Arusha », a signalé Charles Nditije au mois de juillet.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

683 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 7 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 4 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)