2015 et Pierre Nkurunziza : l’heure des intrigues aurait sonné




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 30 août 2013  à 07 : 41 : 44
a

« Seule la cour constitutionnelle pourra trancher en faveur ou non du président de la république », c’est le point de vue du président du comité de pilotage du projet de formation pour l’éducation patriotique au Burundi par rapport à la validité ou non de la probable candidature de Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Au cours d’un atelier médias sur l’éducation à la patrie Thérence Mbonabuca a essayé de répondre à cette question qui fait polémique ces derniers jours entre les acteurs de la vie politique au Burundi. Selon lui, ce comité de pilotage n’a rien à en dire encore moins à prendre position par rapport à cette question qui fait semer plus d’encre et de salive.

Argument du directeur général chargé de l’administration territoriale certes, mais les avis sont autres du coté de l’ADC-Ikibiri. « Les Burundais se sont convenus qu’un président ne peut être à la tête de l’exécutif plus de deux fois », ce sont les propos de Léonce Ngendakumana ce mercredi autour de la probable candidature du président de la république Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Au cours d’une interview qu’il a en effet accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi, le président de l’Alliance Démocratique pour le Changement ADC Ikibiri a indiqué que les partis politiques regroupés au sein de l’ADC-Ikibiri n’entendent pas cautionner la candidature de Pierre Nkurunziza aux élections de 2015.

Selon lui, cet homme politique veut continuer à être à la tête de l’exécutif en protégeant les intérêts de certaines hautes autorités de cde pays. D’après lui, en moins que Pierre Nkurunziza ne veuille s’écarter de la constitution, cette dernière ne lui permet pas de briguer un troisième mandat à la tête de l’exécutif. La sortie de Léonce Ngendakumana a lieu au moment où le président de la république s’est exprimé sur la question de manière malicieuse sur la question.

C’est pour préparer l’opinion

Dans son récent discours à la nation, Pierre Nkurunziza a dit qu’il vient de faire 3 ans à la tête des institutions grâce au vote au suffrage universel. De la part de certains analystes et en particulier Gertrude Kazoviyo , le président de la république a voulu lancer dans l’opinion l’idée de sa candidature aux élections présidentielles de 2015.

Au moment où l’ADC-Ikibiri se déclare déjà contre sa candidature, l’Uprona a indiqué de sa part qu’avec les élections de 2015 celui-ci ne constitue pas le cheval de bataille. « Pour l’Uprona la primauté est les acquis d’Arusha », a signalé Charles Nditije au mois de juillet.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

720 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions,(popularité : 22 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 19 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 18 %)

Le chef des Renseignements burundais remplacé,(popularité : 18 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 18 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 17 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 16 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 15 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 15 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 15 %)