Rwasa toujours dans le collimateur de ses anciens compagnons




Par: Désiré Nimubona , lundi 2 septembre 2013  à 13 : 02 : 34
a

Le président du FNL Emmanuel Miburo a demandé dans une lettre du 9 Aout 2013 au Ministre de l’Intérieur Edouard Nduwimana de refuser à Agathon Rwasa de faire une descente à l’intérieur du pays.

« (…) nous avons l’honneur de recourir auprès de votre autorité pour vous demander de lui [Agathon Rwasa, Ndlr] refuser ces descentes qui n’ont d’autres objectifs que de détruire (…) [l]’organisation politique sur toute l’étendue du territoire », lit on dans cette lettre de Miburo adressée au Ministre Nduwimana.

Selon la lettre, la direction du FNL dirigé par Miburo a des informations selon lesquelles « l’ancien président du Parti FNL Rwasa Agathon se prépare pour mener des descentes dans tous le pays en vue de rencontrer » les militants du FNL en tant que président du parti alors que ce fauteuil appartient à Emmanuel Miburo.

Aimé Magera, porte parole du FNL (pro Rwasa non reconnue par la loi) souligne plutôt que Rwasa est presque en « résidence surveillée » sans autorisation de faire de mouvements à l’intérieur du pays. Selon lui, des gens en tenues civiles filent les mouvements de son patron, y compris même ceux qui osent venir lui rendre visite.

S’exprimant dans une interview, Magera souligne en plus que son patron Agathon Rwasa n’a pas encore quitté son domicile depuis qu’il est de retour, le mois dernier.

Bien que la lettre était restée secrète, depuis le début du mois d’out dernier, elle vient confirmer que la direction du FNL Miburo (reconnue par la loi) est déterminée à mettre les battons dans les roues de Rwasa, s’indigne Magera.

Jacques Bigirimana révèle aussi que Rwasa est présent sur terrain via certains de ses disciples dont il refuse de révéler les noms.

Le secrétaire général du FNL dirigé par Miburo Emmanuel explique que ceux qui sont font disciples d’Agathon Rwasa sont déjà recherchés par la justice ajoutant que des « dossiers seront multipliés » pour ceux qui sont impliqués dans la campagne pour le retour du leadership de Rwasa à la tête du FNL.

« Nous recevons des appels des Banamarimwe qui nous demandent s’il y auraient des accords clandestins entre Rwasa et nous pour lui retourner la direction du FNL » annonce Bigirimana, soulignant que Rwasa ne va plus occuper ce fauteuil qu’il a laissé en 2010, par ailleurs, il n’est plus membre du FNL après son exclusion définitive le mois dernier.

Selon lui donc, à part que Rwasa est exclu du FNL, ceux qui font campagne dans Ruziba (Mairie de Bujumbura) et qui veulent aller aussi faire de même à Musigati (Bubanza) en faveur d’Agathon Rwasa seront traduits en justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

993 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 2 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)