Rwasa dans le collimateur du FNL pro gouvernement




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 5 septembre 2013  à 16 : 14 : 40
a

Jacques Bigirimana indique que Rwasa Agathon et certains des membres ont prévu un plan de déstabilisation des institutions du parti FNL pro gouvernement et de la police.

Au cours d’une conférence de presse de ce mercredi dans laquelle avaient participé aussi une centaine de personnes qui disent contre Agathon Rasa et son programme, le secrétaire général de ce parti a dit qu’ils ont vu un document dans lequel ce leader historique envisagerait dresser les membres de ce parti contre l’aile Miburo et Bigirimana reconnus par le ministère de l’intérieur.

A la question de savoir s’il ne voudraient se substituer au Service National des Renseignement et à la police en évoquant les dangers liés à la déstabilisation des institutions du pays qu’encourent aussi le FNL, l’ADC et certains membres du FNL pro gouvernement, Jacques Bigirimana a indiqué qu’il pouvait pas se taire du moment que dans un document à la disposition du FNL pro gouvernement Rwasa Agathon envisage lutter contre ce qu’il qualifie de Club Bigirimana Miburo. « Nous avons jugé bon de rendre public ce document parce que nous avons été cité nommément », a-t-il souligné.

En rendant public ce document certains passeraient plutôt à une intrigues politiques qui viserait l’arrestation arbitraire de Rwasa Agathon ? Faux, a rétorqué Jacques Bigirimana, les adversaires politiques ne sont pas nécessairement des ennemis à mettre sous les verrous. Dans l’entre temps, il a dit qu’il connaît déjà les personnes qui ont élaboré ce plan sans pour autant donner plus de précisions.

Le retour de Rwasa Agathon est parsemé d’embuches. Les Banyamulenge ont rappelé au gouvernement qu’ils ont porté plainte contre lui à propos des massacres de Gatumba en 2004 ont été tués probablement par les FNL puisque ce massacre avait été revendiqué par les FNL. Aujourd’hui il n’est pas libre de faire politique à l’instar des autres politiciens parce que le gouvernement de Bujumbura n’entend pas lui accorder cette liberté politique selon Aimé Magera , le porte parole du FNL pro gouvernement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1622 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Les acteurs politiques ont-ils besoin de la CVR ?,(popularité : 3 %)

La commune Giharo a un nouvel administrateur,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 3 %)

Lettres de noblesses envers Isanganiro,(popularité : 3 %)

La COSOME est aussi contre le projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Le budget de l’Etat 2013 devrait s’adapter au contexte actuel ,(popularité : 3 %)

Le Burundi favorable à l’envoi de ses soldats au nord du Mali ,(popularité : 3 %)

Des projets du Burundi de nature à mettre à mal les liens avec les USA ,(popularité : 3 %)