La justice burundaise dira le droit dans l’avenir




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 6 septembre 2013  à 19 : 43 : 21
a

Le parti MSD demande aux responsables de ce parti à l’échelle des provinces de faire des rapportages sur les violations des droits politiques dont sont victimes les membres et de les conserver soigneusement en attendant une justice indépendante qui viendra après le pouvoir CNDD-FDD .

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, ce parti dénonce les cas d’intolérance politique commis par le parti au pouvoir à travers le pays sous l’œil complice de l’autorité administrative à l’endroit de l’opposition politique. Il déplore l’absence d’une justice indépendante de nature à rétablir les citoyens dans leurs droits notamment quand il s’agit des menaces, des tortures, des intimidations et autres à caractère politique dont sont victimes certains citoyens ces derniers jours.

« Nous demandons à nos militants de rapporter tous les cas de violations des droits commis dans leurs localités. Ils vont mentionner la date, l’endroit, les probables autres de l’infraction, la cause et le type d’infraction chaque fois qu’ils seront commis », souligne t- on dans ce communiqué.

Cette sortie médiatique a lieu au moment dans les provinces de Cibitoke et Bujumbura sont signalés des cas d’intolérance politique dont sont victimes les membres du MSD. Le président du parti lui-même vient récemment d’indiquer qu’il n’est pas libre de mouvement à l’instar des autres burundais.

Le procès relatif à l’exécution extrajudiciaire de Léandre Bukuru, membre du MSD, dans lequel a été cité le numéro 2 de la police à Gitega a défrayé la chronique des médias en 2011. L’auteur présumé dans ce crime à savoir Michel Nurweze a été blanchi par le parquet, près la cour d’appel de Gitega. Les défenseurs des droits de l’homme parlent aujourd’hui de parodie de justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

515 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 5 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 5 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 5 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 5 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 5 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 5 %)

Le CNC suspend le directeur des publications du Journal en ligne Igihe,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 3 %)

La Nouvelle Zélande - le Burundi : Une Coopération absente mais nécessaire ,(popularité : 3 %)