La justice burundaise dira le droit dans l’avenir




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 6 septembre 2013  à 19 : 43 : 21
a

Le parti MSD demande aux responsables de ce parti à l’échelle des provinces de faire des rapportages sur les violations des droits politiques dont sont victimes les membres et de les conserver soigneusement en attendant une justice indépendante qui viendra après le pouvoir CNDD-FDD .

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, ce parti dénonce les cas d’intolérance politique commis par le parti au pouvoir à travers le pays sous l’œil complice de l’autorité administrative à l’endroit de l’opposition politique. Il déplore l’absence d’une justice indépendante de nature à rétablir les citoyens dans leurs droits notamment quand il s’agit des menaces, des tortures, des intimidations et autres à caractère politique dont sont victimes certains citoyens ces derniers jours.

« Nous demandons à nos militants de rapporter tous les cas de violations des droits commis dans leurs localités. Ils vont mentionner la date, l’endroit, les probables autres de l’infraction, la cause et le type d’infraction chaque fois qu’ils seront commis », souligne t- on dans ce communiqué.

Cette sortie médiatique a lieu au moment dans les provinces de Cibitoke et Bujumbura sont signalés des cas d’intolérance politique dont sont victimes les membres du MSD. Le président du parti lui-même vient récemment d’indiquer qu’il n’est pas libre de mouvement à l’instar des autres burundais.

Le procès relatif à l’exécution extrajudiciaire de Léandre Bukuru, membre du MSD, dans lequel a été cité le numéro 2 de la police à Gitega a défrayé la chronique des médias en 2011. L’auteur présumé dans ce crime à savoir Michel Nurweze a été blanchi par le parquet, près la cour d’appel de Gitega. Les défenseurs des droits de l’homme parlent aujourd’hui de parodie de justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

486 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 32 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 2 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)