La justice burundaise dira le droit dans l’avenir




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 6 septembre 2013  à 19 : 43 : 21
a

Le parti MSD demande aux responsables de ce parti à l’échelle des provinces de faire des rapportages sur les violations des droits politiques dont sont victimes les membres et de les conserver soigneusement en attendant une justice indépendante qui viendra après le pouvoir CNDD-FDD .

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, ce parti dénonce les cas d’intolérance politique commis par le parti au pouvoir à travers le pays sous l’œil complice de l’autorité administrative à l’endroit de l’opposition politique. Il déplore l’absence d’une justice indépendante de nature à rétablir les citoyens dans leurs droits notamment quand il s’agit des menaces, des tortures, des intimidations et autres à caractère politique dont sont victimes certains citoyens ces derniers jours.

« Nous demandons à nos militants de rapporter tous les cas de violations des droits commis dans leurs localités. Ils vont mentionner la date, l’endroit, les probables autres de l’infraction, la cause et le type d’infraction chaque fois qu’ils seront commis », souligne t- on dans ce communiqué.

Cette sortie médiatique a lieu au moment dans les provinces de Cibitoke et Bujumbura sont signalés des cas d’intolérance politique dont sont victimes les membres du MSD. Le président du parti lui-même vient récemment d’indiquer qu’il n’est pas libre de mouvement à l’instar des autres burundais.

Le procès relatif à l’exécution extrajudiciaire de Léandre Bukuru, membre du MSD, dans lequel a été cité le numéro 2 de la police à Gitega a défrayé la chronique des médias en 2011. L’auteur présumé dans ce crime à savoir Michel Nurweze a été blanchi par le parquet, près la cour d’appel de Gitega. Les défenseurs des droits de l’homme parlent aujourd’hui de parodie de justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

531 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 33 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 11 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 11 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 11 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 10 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 9 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 7 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 7 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 5 %)